Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » A la veille des élections, 11 cadeaux aux chasseurs français
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






A la veille des élections, 11 cadeaux aux chasseurs français

Le gouvernement par l’intermédiaire du ministre Vert de l’environnement, Y. Cochet, a préparé un projet d’une série de 11 arrêts concernant la chasse aux oiseaux migrateurs pour palier la possible annulation par le Conseil d’état des dispositions actuelles, celui-ci devant rendre son arrêt le 25 janvier.
Une fois de plus, l’arrêté prévu est en contradiction avec les recommandations des scientifiques et la jurisprudence du Conseil d’état qui stipule : pas de chasse avant le 1er septembre et après le 31 janvier. En effet si la période de chasse du 1er septembre au 31 janvier n’est pas remise en cause, les dérogations, déjà possibles du 10 août au 20 février, sont revues à la hausse pour certaines espèces dans certains départements.
Durant les périodes de dérogations de chasse, il est demandé à chacun des chasseurs concernés de tenir à jour un carnet de prélèvements et de se limiter au nombre d’oiseaux fixé par l’arrêté. A titre d’exemple, pour l’oie cendrée il est mentionné une possibilité de chasse jusqu’au 20 février dans l’Aisne, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme, à la seule condition qu’entre le 1er et le 20 février, tout chasseur tienne à jour un carnet de prélèvements et se limite à 2 oies cendrées. Les autres oiseaux concernés par des extensions de chasse sont les grives, le pigeon ramier, la bécasse des bois, les canards (sauf l’eider à duvet) et les limicoles (sauf la barge à queue noire, la barge rousse, la bécasse des bois, la bécassine sourde, le courlis cendré et le courlis corlieu).
Simultanément à ces dérogations, un arrêt concerne le nombre d’espèces menacées et soumises à une interruption de chasse, néanmoins, les espèces retenues sont 2 fois moins nombreuses que pressentie. A compter du 1er juillet 2002, la chasse des espèces suivantes devrait être suspendue sur l’ensemble du territoire pour une période de cinq ans : nette rousse, oie des moissons, oie rieuse et harelde de Miquelon, pigeon biset (suspendue en Corse uniquement). Le pigeon colombin, la bécassine sourde, le canard chipeau et le pluvier argenté sont eux, tranquille pour une période de trois ans.
Pour le ROC (ligue pour la préservation de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs) “…il est devenu évident que le gouvernement préfère servir les chasseurs, même et surtout quand ils refusent le dialogue…”, en effet, le 19 décembre, le ministre de l’environnement avait organisé une table ronde réunissant les représentants de la protection de la nature et du monde de la chasse, mais ceux-ci avait quitté la réunion au bout de 15 minutes. En outre, l’examen des départements concernés par des dérogations révèlent une attention particulière en faveur des zones où les chasseurs sont bien représentés, la proximité des élections serait-elle la cause d’une rédaction qui tourne le dos aux considérations juridiques et scientifiques ?
Parallèlement à la révélation de cet arrêté, le même jour, lors de l’audience du Conseil d’état concernant le décret d’août 2000 fixant les dates de chasse, le commissaire du gouvernement a indiqué que les dérogations prévues par la directive européenne ne peuvent concerner la chasse à tir. Cet élément nouveau est essentiel et pour C. Aubel, directeur du ROC, “Si le Conseil d’état suit cet avis, un nouveau pas vers la protection des oiseaux migrateurs sera fait. Il restera alors au gouvernement à prendre ses responsabilités, et à proposer pour 2002 un dispositif qui en tienne compte. Alors un vrai progrès pour la protection des oiseaux migrateurs et des oiseaux d’eau pourrait être accompli.”

Pour télécharger l’intégralité de l’arrêté c’est ici.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 janvier 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS