Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 77000 tonnes de fuel en mer dans l’indifférence générale
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






77000 tonnes de fuel en mer dans l’indifférence générale

Le 12 novembre au soir, le Prestige, un pétrolier de 26 ans à coque unique, a signalé une voie d’eau et la perte de pétrole, à 50 kms de la Galice espagnole. Le bâtiment menaçant de sombrer, les autorités espagnoles ont décidé, dès le lendemain, de l’éloigner des côtes, afin de préserver celles-ci d’une éventuelle marée noire causée par les 77000 tonnes de fuel contenues dans ses cuves.

Actuellement, le pétrolier se situe à une centaine de kilomètres des côtes, avec une coque endommagée sur environ 40 mètres. Issue du pétrolier en perdition, une nappe de 1500 tonnes dérive et a commencé à souiller la côte espagnole.

Cette nouvelle défaillance d’un pétrolier, apparemment due à son usure générale, dans les eaux européennes, survient près de 3 ans après la catastrophe de l’Erika et risque de relancer le débat sur la sécurité maritime en générale et les pétroliers en particuliers.

Si la volonté de préserver les côtes est incontestable, les autorités espagnoles ne semblent pas réellement se préoccuper du devenir de la cargaison qui risque de se répandre en mer, d’autant que le navire se trouve à la verticale d’une zone où la profondeur atteint 4000 mètres. La région est pourtant particulièrement riche en espèces marines et constitue une étape importante pour certains oiseaux migrateurs.

Visuellement, du bord de mer, l’impact de 77000 tonnes de pétrole se répandant progressivement au large, peut passer inaperçu avec la complicité des vents, mais l’impact sur la faune et la flore locales risque d’être très important. En outre, le WWF rappelle que près de 60% de la population du littoral a une activité liée à l’océan, notamment avec la pêche.

Par ailleurs, la nature du fuel est similaire à celle de l’Erika, un pétrolier qui a sombré au large des côtes françaises fin 1999, avec du fuel n°2, dernier produit obtenu dans la chaîne du raffinage, lourd et visqueux. L’Erika à l’époque avait, avec 7 fois moins de pétrole, causé la mort de dizaines de milliers d’oiseaux et de nombres d’animaux et végétaux marins.

Durant une marée noire, l’impact est directement visible et médiatisé lors du contact des organismes vivants avec la nappe (oiseaux, crustacés…) et totalement invisible, et passé sous silence, pour la faune et la flore qui disparaissent faute d’oxygénation de l’eau et du fuel qui se dépose et contamine le fond de la mer.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 16 novembre 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS