Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 51ème réunion de la commission internationale de pêche à la baleine (IWC)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






51ème réunion de la commission internationale de pêche à la baleine (IWC)

Depuis lundi, 34 des 40 pays membres de l’IWC siègent à sa réunion annuelle, dans l’île de Grenade. Les pays qui pratiquent la chasse aux cétacés ont été malmenés par divers votes, sans pour autant qu’il y ait des accords concrets de signés.

Parmi les pays qui pratiquent encore la chasse à la baleine (Norvège, Japon et certaines îles des Antilles) le Japon s’est vu sanctionné par un vote majoritaire, devant l’obliger à diminuer le nombre de marsouins tués chaque année (environ 18000). Greenpeace a également estimé qu’aucun laboratoire au Japon, n’était capable de recueillir des données scientifique sur 440 rorquals, en une seule année; cet argument a permis à l’organisation écologique de démontrer que la  »chasse à des fins scientifique » dans ce pays, est un leurre. Suite à cette attaque de l’ONG, le Japon a demandé l’exclusion de Greenpeace, mais celle-ci n’a pas été retenue.

Après deux jours de discussion acrimonieuse, la grande majorité des gouvernements lors de la réunion, a reconnue la nécessité de résoudre un blocage idéologique qui a opacifié le futur de la commission.

Une volonté de négociation a émergé durant la discussion sur le devenir de la commission et le débat sur la proposition irlandaise. Sur les 34 pays représentés, 27 ont accepté la proposition de l’Irlande comme point de départ à la discussion, afin de résoudre la situation de blocage de l’IWS, qui avait régné lors des précédentes réunions. La proposition irlandaise aurait comme conséquence, si elle était adoptée, une réduction substantielle des baleines détruites.

 »Le fait que les gouvernements aient accepté de négocier est encourageant, mais nous sommes déçus qu’aucun progrès concret n’ait été enregistré lors de cette reunion, il est impératif que ces négociations avancent avant avril 2000, date retenue pour la réunion de la convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES) » a déclaré Cassandra Phillips, coordonnateur du WWF pour les baleines et l’Antarctique.

En effet dans 1 an, à cette reunion, il est probable qu’une proposition pour lever une interdiction du commerce de certaines espèces de baleines sera faite. Les organisations de protections craignent que cela puisse avoir comme conséquence la reprise du commerce international des produits de la baleine, en permettant à certains pays de déposer des objections au moratoire de l’IWC et ainsi reprendre la pêche commerciale de la baleine.

Néanmoins, il est encourageant qu’une large majorité des gouvernement de l’IWC ait voté pour réaffirmer la primauté de la Commission internationale de pêche à la baleine sur la CITES, dans la gestion des populations baleinières. Pour le WWF, ce vote devrait permettre en avril 2000, à la CITES de rejeter toute demande de levée de l’interdiction de la pêche à la baleine commerciale.

Source : WWF international et Greenpeace international

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 mai 1999 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS