Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 4000 lettres belges pour les baleines islandaises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






4000 lettres belges pour les baleines islandaises

La semaine dernière, le WWF a remis aux représentants de l’Islande, à Bruxelles, plus de 4000 lettres demandant au gouvernement islandais de renoncer à la chasse à la baleine et de favoriser le tourisme lié à l’observation des cétacés. Cette activité touristique se montre de plus en plus rentable par rapport à la chasse, or à terme, la chasse pourrait ternir l’image de l’Islande et compromettre le développement du tourisme lié aux cétacés.

Economiquement, l’enjeu n’est pas neutre pour les islandais, en 2003, 72 000 personnes ont participé à des excursions en mer pour observer des cétacés. Ces touristes ont ainsi apporter quelques 25 millions de dollars en revenus directs au pays, soit bien plus que les 3 à 4 millions de dollars que l’industrie baleinière générait entre 1986 et 1989.

Renforcer le tourisme d’observation ne peut que décridibiliser un peu plus la chasse, aussi, à l’instar de Greenpeace à l’automne dernier, le WWF appel les autorités islandaises et tous les opérateurs touristiques à soutenir activement le développement du tourisme baleinier.

Après 15 années d’interruption, en reprenant la chasse, l’Islande exerce une pression supplémentaire sur les populations de cétacés qui doivent maintenant, en plus de l’industrie baleinière, affronter l’accroissement du trafic maritime, la pollution croissante de l’océan (chimique et sonore), etc. Sous le couvert de pseudo-raisons scientifique, le gouvernement islandais a autorisé l’abattage de 500 petits rorquals en deux ans, à compter de juillet 2003. Ces 500 petits rorquals grossiront le nombre de 23 000 grands cétacés qui ont été abattus en une quinzaine d’année pour la science !

A la vue de ce chiffre, soit les scientifiques sont très mauvais, soit le pseudo ‘matériel de recherche’, que constitue les cétacés, va directement approvisionner les étalages des commerçants japonais, pour l’essentiel.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS