Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 3623 mètres de carotte de glace forés à la station russe de Vostok, en Antarctique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






3623 mètres de carotte de glace forés à la station russe de Vostok, en Antarctique

Les 3623 mètres de carotte de glace forés en Antarctique, sont le résultat d’une collaboration de plus de dix ans entre la Russie, la France et les Etats-Unis.

Des chercheurs français, russes et américains ont mesuré la température, la concentration en aérosols, en gaz à effet de serre et différents paramètres du climat et de l’environnement de la Terre sur les quatre derniers cycles climatiques. Les résultats confirment l’idée selon laquelle les variations du climat sont initiées par les changements orbitaux de la Terre et largement amplifiées par les gaz à effet de serre. Les fortes concentrations des gaz à effet de serre, jamais observées lors des derniers 420 000 ans, mettent en relief le rôle que pourraient jouer ces gaz dans le réchauffement climatique possible de la planète. L’étude est présentée aujourd’hui dans la revue spécialisée Nature par dix-neuf chercheurs des trois nations participantes. Pendant ces quatre cycles, les caractéristiques de l’atmosphère ont varié entre des limites relativement stables, avec une amplitude de la variation de la température en Antarctique d’environ 12°C au niveau du sol et une amplitude de 8°C à la hauteur de la troposphère.

Source : CNRS

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS