Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 3,3 % des dépenses pour l’environnement, dans les départements
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






3,3 % des dépenses pour l’environnement, dans les départements

Si la part liée à l’environnement dans les budgets départementaux est globalement à la hausse, les départements se montrent encore peu volontaires à engager leurs propres fonds dans l’environnement.

Alors que l’ensemble des dépenses des Conseils généraux, entre 1996 et 1999, augmentaient de 6,8 %, les dépenses liées à l’environnement progressaient de 9,3 %, pour atteindre, en moyenne, 3,3 % des dépenses totales.

Cependant, l’analyse de la situation met en valeur de fortes disparités, avec un pourcentage de la dépense environnementale dans les dépenses totales variant de 0 à 11 % selon les départements. Si la moitié des départements ont consacré, entre 1996 à 1999, entre 2 et 4 % de leurs dépenses à l’environnement, la Somme, le Morbihan, le Calvados, le Loir-et-Cher, la Moselle, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, les Landes, la Lozère, l’Ardèche, le Gard, la Guyane et la Réunion, dépassent les 4 %.

D’après l’enquête de l’Institut français de l’environnement (IFEN), les dépenses annuelles en faveur de l’environnement, pour l’ensemble des départements, s’élèvent à 1,18 milliard d’euros soit 19,7 euros par habitant chaque année. Près des deux tiers de ces dépenses concernent l’eau (traitement des eaux usées 43,2 % et gestion de la ressource en eau 18,2 %). Les interventions en matière de protection de la biodiversité et des paysages atteignent 9,9 %. Ces 2 postes (eau et biodiversité) sont pour l’essentiel financés par la collecte de taxes reversées par l’Etat.

A l’heure où une nouvelle phase de décentralisation se présente, l’enquête montre que les départements restent encore très dépendants de l’Etat, pour l’essentiel de leurs dépenses environnementales. Plus inquiétant, la plupart n’investissent que très peu, sur leurs ressources propres, en matière environnementale.

Par ailleurs, la protection et la gestion des espaces naturels sensibles ne fait visiblement pas partie des priorités des Conseils généraux, puisque 70 % d’entre eux, entre 1990 et 2000, ont investi moins que ce qu’ils ont perçu par l’Etat pour ce secteur. A l’opposé, 17 départements ont davantage investi que ce qu’ils ont perçu : le Nord, le Pas-de-Calais, le Calvados, la Manche, l’Ille-et-Vilaine, le Val-d‚Oise, le Val-de-Marne, la Vendée, l’Indre, la Haute-Savoie, les Hautes-Pyrénées, le Tarn, l’Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Corse et la Corse-du-Sud.

Cette étude, qui sera disponible dans le prochain numéro des Données de l’environnement publié par l’IFEN (n°79, fin décembre), apporte un éclairage intéressant sur la manière dont les départements gèrent l’environnement, à l’heure où la décentralisation revient sur le devant de la scène.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS