Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 300 millions d’euros pour surveiller la qualité de l’air
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






300 millions d’euros pour surveiller la qualité de l’air

Dans son dernier numéro (83) des Données de l’environnement, l’Institut français de l’environnement (Ifen) évalue les dépenses de surveillance de la qualité de l’air : réseaux de surveillance, contrôles techniques automobiles et surveillance des installations industrielles classées. Avec un total de 303,2 millions d’euros en 2000, soit environ 20% de la dépense totale de protection de l’air (évaluée à 1,5 milliard d’euros), elles se répartissent entre :

- surveillance de la qualité de l’air ambiant (39 millions d’euros), grâce à un réseau de 2000 capteurs répartis sur près de 700 sites, gérés par 40 associations agréées;

- contrôle des émissions industrielles des installations classées soumises à autorisation (81 millions d’euros), assumé par les industriels;

- contrôle des émissions automobiles lors du contrôle technique (183 millions d’euros), à la charge des propriétaires.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS