Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 300 millions d’euros pour surveiller la qualité de l’air
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






300 millions d’euros pour surveiller la qualité de l’air

Dans son dernier numéro (83) des Données de l’environnement, l’Institut français de l’environnement (Ifen) évalue les dépenses de surveillance de la qualité de l’air : réseaux de surveillance, contrôles techniques automobiles et surveillance des installations industrielles classées. Avec un total de 303,2 millions d’euros en 2000, soit environ 20% de la dépense totale de protection de l’air (évaluée à 1,5 milliard d’euros), elles se répartissent entre :

- surveillance de la qualité de l’air ambiant (39 millions d’euros), grâce à un réseau de 2000 capteurs répartis sur près de 700 sites, gérés par 40 associations agréées;

- contrôle des émissions industrielles des installations classées soumises à autorisation (81 millions d’euros), assumé par les industriels;

- contrôle des émissions automobiles lors du contrôle technique (183 millions d’euros), à la charge des propriétaires.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS