Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » 110 pesticides retirés du marché d’ici fin 2003
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Expositions des enfants aux substances toxiques
  4. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






110 pesticides retirés du marché d’ici fin 2003

Un total de 110 substances supplémentaires utilisées dans les produits phytopharmaceutiques, comprenant les insecticides, les fongicides et les herbicides, doivent être retirées du marché européen d’ici décembre 2003. Ces 110 substances s’ajoutent aux 320 qui doivent être retirées du marché courant juillet 2003.

L’approche actuelle impose aux producteurs de défendre leurs produits phytopharmaceutiques, en démontrant que ceux-ci répondent aux normes de sécurité requises. La plupart du temps, le retrait des produits résulte d’un refus des producteurs de défendre leurs produits, notamment pour des raisons économiques. Pour assurer la défense des substances, les producteurs ont dû notifier leur engagement de soumettre des ensembles complets de données aux autorités désignées dans les États membres et à l’Autorité européenne de sécurité des aliments. Les substances bénéficiant d’un tel soutien peuvent continuer à être autorisées jusqu’au moment où les évaluations sont achevées et où une décision est prise, en ce qui concerne la sécurité du produit concerné.

Quelques dérogations temporaires s’appliqueront dans certains Etats membres pour certaines utilisations dites ‘essentielles’ (produits qui ne peuvent être remplacés par aucun autre dans les cultures concernées et qui ne suscitent pas de préoccupations en matière de sécurité en liaison avec la poursuite d’une utilisation restreinte et limitée de temps).

Si l’on additionne les 320 substances en cours de retrait, les 110 substances supplémentaires et une vingtaine de substances, dont l’évaluation individuelle a débouché sur une décision négative, la Commission européenne devrait avoir retirer du marché environ 450 substances actives, fin 2003. Ce chiffre représente une diminution, en 2003, de plus de 50% de toutes les substances qui étaient sur le marché en 1993. Toutefois, ce n’est qu’en 2008, que la Commission européenne espère avoir statué sur toutes les substances que les fabricants souhaitent maintenir.

Vers le dossier ‘Homme, nature et pesticides’

Vers la pétition ‘Pesticides, non merci !

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
15

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS