Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le classement des départements « durables »
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Le classement des départements « durables »

le classement des départements durables

le classement des départements durables

Voilà déjà 7 ans que l’hebdomadaire La Vie publie chaque année son palmarès de l’écologie. Objectif : passer au crible les politiques environnementales de chaque département, comparer ces critères identiques aux autres, et évidemment, établir un classement. Avant de passer à celui-ci, attardons-nous sur la méthode employée et les critères de sélection. L’hebdo les liste lui-même.

  • Il y a d’abord la « consommation durable » qui consiste à rapporter le nombres de magasins durables (bio, équitable, AMAP) au nombre d’habitants de chenue zone étudiée.
  • Il y a ensuite la protection de la biodiversité : quelle est la superficie d’espaces protégés dans les départements ? Les oiseaux et les papillons sont-ils en nombre satisfaisant ?
  • Vient alors le critère de la place accordée à l’agriculture bio : nombre de cultivateurs, part du bio, etc…
  • La gestion des déchets est bien entendu un critère primordial pour établir un tel classement : volume collecté, nombres de sites pollués…
  • La Vie prend aussi en compte, pour chaque division du territoire, la part d’habitants concernés par la mise en place d’un Agenda 21.
  • Evidemment, la part d’énergies renouvelables (solaire, éolien ou biogaz) dans le mix énergétique des départements est prise en compte.
  • Enfin, les qualité de l’air et de l’eau sont les dernières variables qui entrent en considération.

Evidemment, pour chacun de ces critères, l’hebdomadaire s’appuie sur des rapports provenant des ministères, des départements, des agences nationales ou d’associations spécialisées.

Sur la carte interactive du projet, on constate ainsi que si le Nord-Est semble être la zone du pays qui se conforme le moins au développement durable (et on inclue là toute la région parisienne), le Sud-Ouest (avec la Haute-Garonne, les Pyrénées-Orientales et la Gironde, qui occupent respectivement les 3 premières places) et la Bretagne (dont les 4 départements font partie des 12 mieux classés) apparaissent comme les meilleurs élèves.

Même s’il éclaire sur le chemin qu’il reste encore à parcourir pour devenir un pays exemplaire en matière d’environnement, il convient parfois de mesurer son enthousiasme : le Finistère, 4ème du classement, est pourtant 86ème (sur 96) sur le critère de la qualité de l’eau. Les Pyrénées-Orientales, brillant 2ème, sont pourtant 91èmes lorsqu’il s’agit de protéger la biodiversité.

Cette mesure est également valable pour les mal classés. Le Territoire de Belfort, 86ème au général, est pourtant 2ème quant à la gestion de ses déchets, et 7ème pour la qualité de son eau. La Seine-Saint-Denis, classée 89ème, est pourtant le 4ème meilleur élève du pays pour la mise en place de l’Agenda 21.

Il est difficile ici de détailler les points forts et les faiblesses de chaque département, pour cela, nous vous redirigeons vers la carte interactive pour voir si l’écologie n’est pas un vain mot, à côté de chez vous.

La carte en question :
http://www.lavie.fr/webdocumentaires/palmares-ecologie-2013/le-palmares-2013-de-l-ecologie-en-france-13-11-2013-46442_554.php

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 04 décembre 2013 à 07:00

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
adeqvessomes
4 décembre 2013 - 13 h 10 min

à lire absolument et faire suivre merci


couloudou Françoise
4 décembre 2013 - 18 h 00 min

La « Vie » n’a pas dû interviewer les associations défendant l’environnement et qui peuvent parler savamment de la réalité sur le terrain! Un site « protégé » inscrit, Natura 2000, ZNIEFF, EBC etc ne les mettent pas du tout à l’abri des projets de toutes sortes, zone d’activités, »écoquartier » les bien nommés, les PAE, lotissements, c’est ainsi que dans la Communauté urbaine de Bx, pour les élus Ginko baptisé écoquartier, a été édifié sur une friche (alors qu’en réalité il s’agissait d’une zone naturelle en partie ZNIEFF, un golf dans un site NATURA, une déviation détruisant l’habitat d’espèces protégées (contre l’avis du CNPN) un grand stade sur une zone naturelle et la LGV qui détruit sans état d’âme des hectares de zones naturelles,un chiffre, 1000ha de terres agricoles disparaissent en gironde par an. Dans la CUB (comme ailleurs on artificialise tout ce qui apparait « naturel » puisque pour nos élus cela fait sale!sans parler des problèmes de pollutions diverses et variées (eau potable, cours d’eau etc )
Voyez le site de la SEPANSO
Françoise Couloudou


francine
4 décembre 2013 - 18 h 24 min

Pour Bordeaux aujourd’hui pollution de l’air à 9/10 alors quand je vois la carte ça me fait bien rire (enfin pas vraiment…)


DUBAU
4 décembre 2013 - 19 h 28 min

Je partage pleinement les avis de Françoise et Francine.
En est pour témoignage la condamnation récente de la Sita pour pollution d’un site proche d’un élevage. Il aura fallu dix longues années au plaignant pour qu’il est gain de cause en première instance. La SITA fera sûrement appel de cette décision. La polution dans ce département se retrouve partout et particulièrement dans les vignobles de l’Entre deux Mers qui ont été amendés à l’aide d’ordures ménagères en provenance d’une déchetterie.La carte à la rigueur peut servir aux enfants de CM2 qui ne connaissent même pas les départements limitrophes.


Ja DU
4 décembre 2013 - 20 h 10 min

La Bretagne toute en vert ???
Les bonnets rouges vont sans doute réagir !!!

C’est la région la plus polluée dans ses terres par les monts sans tôt et autres compagnies et holdings !
C’est la région où il y a le plus d’algues vertes !!! Ah? c’est de là que provient le vert sur la carte ??? Pardon alors, je n’avais pas saisi !!!?


françoise
4 décembre 2013 - 23 h 46 min

Etant donné le nombre de barrages produisant de l’électricité, dont le très grand sur le lac de Serre-Ponçon, je suis étonnée par le classement en 77ème position des Hautes-Alpes pour la production d’énergie renouvelable.


Alexandre
5 décembre 2013 - 20 h 31 min

L’Isère classée 26è, vraiment du grand n’importe quoi ! dans Isère magazine de novembre 2013, on apprend que ce département, un des plus industrialisé de France déclare 7 500 nouveau cas de cancers chaque année ! triste record ! le professeur BELPOMME était venu en avril 2011 à Montalieu Vercieu pour un débat sur les liens entre cancers et environnement, à l’invitation d’une association  » sans nature pas de futur  » qui se bat contre l’implantation d’un site CHIMIREC, tri-transit-stockage et pré-traitement de 30 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux, doublement dans 5 ans, à 220m des premières habitations du village.
Ces D.I.D seront pour la plupart incinérés par la cimenterie Vicat à 440m, ce qui permet des économies d’énergies fossiles, mais les filtres en sortie de cheminée laissent s’échapper du Cadmium et Thallium particulaires et gazeux, du Mercure total, du Fluorure d’hydrogène, des Dioxines et furannes et autres , suivant le compte rendu de 2012, tout en respectant des normes qui datent de 2002 !oui, 2002 et nous sommes en 2013 !
Les élus, juges et parties dans ce projet CHIMIREC plaident l’innocuité ! pas les habitants conscients du supplément de pollution que cela va apporter dans cette région déjà fortement impactée.
Sans oublier que ces déchets industriels dangereux, 240 000 tonnes par an sont transportés par camions, ce qui fait que le nord Isère est très souvent placé en alerte pollution !!Le canard enchainé du 19 juin 2013 avait présenté les activités empoisonnantes du roi de la dépollution… jugement attendu pour le 18 décembre 2013…


blandine
6 décembre 2013 - 16 h 02 min

Que dire des départements ruraux dans lesquels une grande majorité de la population a son potager, son verger, ses poules… et qui sont mal classés, sous prétexte qu’on y trouve peu de boutiques bio. Chez moi (haute-marne) les vallées inondables sont souvent incultes, criblées d’aulnaies et de jonchères, les coteaux d’anciennes vignes abandonnés depuis la seconde guerre mondiale, en forêt privée inexploitée, impénétrable (genre réserve intégrale!), autant d’espaces bien plus riches que n’importe quelle zone protégée surmarchée par des touristes…
L’environnement et sa qualité, ce n’est pas uniquement l’action politiquement correcte de l’homme, mais surtout la capacité qu’il a de laisser certaines choses vivre sans lui et sans étiquette, et certaines saines habitudes (non commerciales) perdurer (potager, cueillettes….)
Ben oui! ça ne fait pas marcher l’écolo commerce et les écolo labels, ce et c’est plus difficile à mesurer, mais ça mériterait d’être pris en compte dans un travail sérieux : la haute marne en orange foncé, moins verte que certains départements de banlieue!!!! Malgré une seconde place pour les déchets, une 15e pour l’air et une 32e pour l’eau!


blandine
8 décembre 2013 - 18 h 22 min

J’oubliais : dans les villages tout le monde se chauffe au bois fait maison : c’est bien mieux que des champs d’éoliennes, mais ça n’entre pas dans les statistiques!
Et l’air! mesuré dans les villes, mais quand les villes sont minuscules, ça fait beaucoup de place à côté : je n’ai jamais vu la moindre mesure dans mon village!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
7130

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS