Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le cannabis, un carburant alternatif
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le cannabis, un carburant alternatif

123456images

 

 

 Depuis quelques années, on a vu l’émergence de l’utilisation du cannabis dans des secteurs aussi divers que le textile, la santé ou encore la construction. En revanche, son usage comme bio-carburant reste encore méconnu du grand public. Son potentiel est pourtant énorme et dans le contexte de crise climatique que nous rencontrons, qui est directement liée à notre consommation d’énergie et à la pollution qu’elle engendre, l’emploi du cannabis comme alternative à nos sources de carburants traditionnelles pourrait être d’une aide précieuse pour réduire notre empreinte écologique. En voici quelques exemples possibles:

Un produit comme le cannabis peut être utilisé pour générer de l’électricité à partir de sa biomasse grâce aux moteurs fonctionnant sur le principe de la cogénération. Du gaz naturel peut être extrait du cannabis grâce à la méthanisation, un mécanisme fonctionnant sur la dégradation de la biomasse en l’absence d’oxygène pour produire du méthane. Grâce à sa fermentation, on peut distillé du bioéthanol, procédé connu des sociétés humaines depuis des millénaires.

On peut fabriquer du biodiesel grâce à l’huile extraite des graines de cannabis qui seront transformés en biodiesel grâce a un procédé utilisant du méthanol. Dégager de la chaleur suite à la combustion de matériaux inflammables créer dans ce but avec une base de cannabis.

En vue de la réduction des stocks d’énergies fossiles et de la pollution qu’ils engendrent, les carburants biodiesels ont logiquement le vent en poupe et leur ingrédients diffèrent grandement selon leur lieu de production. Ainsi, aux États-Unis on utilisera principalement de l’huile provenant des graines de soja et des graisses animales; de l’huile de palme dans les pays tropicaux et du maïs et de la canne au sucre au Brésil. En Europe, si certaines entreprises commencent à investir dans la culture du cannabis, les principaux éléments utilisés pour les biocarburants restent le colza et l’huile de tournesol.

Pourtant, non seulement le cannabis peut être cultivé dans une multitude de climats différents, mais se trouve être également beaucoup moins destructeurs d’un point de vue écologique que ses équivalents utilisés comme ingrédient dans les biocarburants. De plus, le cannabis peut produire à la fois de l’huile et de la biomasse ce qui implique qu’on peut l’utiliser à la fois pour le biodiesel et le bioéthanol.

Au – delà des bénéfices écologiques de l’utilisation du cannabis, sa culture pourrait contribuer à l’amélioration économique de nombreuses communautés car elle demande une infrastructure minimum et facile à mettre en place.

En conclusion, dans un contexte actuel où des solutions effectives pour lutter contre les causes du réchauffement climatique doivent être mises en place de manière globale et dans un laps de temps le plus court possible, le cannabis présente des garanties et un potentiel qu’il semblerait criminel de négliger. Malgré la mauvaise réputation dont souffre cette plante, il apparaît de plus en plus évident qu’elle n’aie été qu’un bouc émissaire utilisé par des politiciens et des conglomérats industriels pour récolter des voix et vendre des produits auxquels le cannabis pouvait aisément se substituer. Heureusement, de plus en plus de personnes prennent conscience des bienfaits que peut amener le cannabis et son utilisation semble en constante évolution.

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS