Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le BTP recycle ses déchets de plâtre
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Le BTP recycle ses déchets de plâtre

recyclage du plâtre

recyclage du plâtre

Parmi les indispensables matériaux des professionnels du bâtiment, aux côtés du béton, de l’acier, ou du bois, on retrouve le plâtre. Celui-ci peut être utilisé pour monter des cloisons de murs non-porteurs. On l’appelle même souvent, par abus de langage, « placoplatre », soit du plâtre moulé entre deux couches de carton. Et si nous parlons ici d’abus de langage, c’est que le mot « placoplatre » est en fait un nom propre, de même que son diminutif « placo », qui appartiennent au groupe français Saint-Gobain. Fin de la parenthèse légale.

Le plâtre, donc, est depuis longtemps un des matériaux favoris des constructeurs et, en conséquence, il se retrouve en quantités très importantes dans les chantiers de destruction parfois menés pour que d’anciens bâtiments laissent la place à de nouveaux édifices. Ainsi chaque année, ce sont pas moins de 350 000 tonnes de plâtre de construction qui pourraient être recyclées. Et force est de constater que pour l’instant, les pros du secteur sont bien loin d’afficher un taux de recyclage satisfaisant, puisque seules 50 000 tonnes de ces déchets particuliers auraient été recyclées en 2012.

C’est peu, certes, mais le chiffre est en constante hausse depuis 2008  et la rédaction de « La charte de gestion des déchets du plâtre », par laquelle « les signataires s’engagent à contribuer à une gestion durable des déchets des produits à base de plâtre tout au long de leur cycle de vie », selon ses propres termes. Dans cette charte, parmi les objectifs identifiés par les accepteurs de la filière, on retrouve notamment le développement d’une filière de recyclage ainsi que la formation des acteurs du BTP.

Le résultat de ce mouvement de fond, c’est une technique de recyclage de plus en plus performante : les plaques de plâtre sont séparées dans des centres dédiés du carton qu’elles contiennent après broyage, soufflage et cuisson, avant d’être réintégrées dans le cycle de production classique. Ainsi, pour reprendre l’exemple de Placoplatre cité plus haut, 20 à 25% de la plaque finale est constituée de matériau recyclé.

Au final, tout le monde est gagnant : l’environnement évidemment, puisque les déchets ne finissent plus enfouis sous terre, les artisans pour qui il est moins cher de confier leurs déchets à la filière de recyclage que de les envoyer en enfouissement, et qui peuvent se procurer ensuite un matériau recyclé à un tarif plus intéressant, et les industriels du recyclage qui génèrent 1,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires grâce à leur nouvelle activité. Prochain objectif affiché : 100 000 tonnes de plâtre recyclé en 2020.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 06 octobre 2014 à 01:10

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Nicole Sarah Kretchmann
9 octobre 2014 - 11 h 56 min

savez-vous que le plâtre – sans aucun additif – peut être utilisé comme l’argile ?
Et les résultats sont étonnants. Cela vaut le coup d’essayer.
mon site http://chante-la-vie.fr
Fraternellement
Nicole kretchmann


blandine vue
9 octobre 2014 - 22 h 14 min

On oublie de parler de l’impact de l’exploitation des ressources géologiques, notamment sur le paysage. Du « sable » à chats aux tuiles, ce sont parfois des collines entières qui disparaissent. Mais aussi sur la vie des riverains (circulation, poussières, bruit…) Tout ce qui peut être recyclé devrait l’être, dans ce domaine comme ailleurs, mais que peut faire un particulier de son « placo » quand il refait sa maison? Les déchetteries de campagne le mettent… dans la benne à incinérations! (Pour les autres, je ne sais pas!) Alors que le plâtre est le meilleur anti feu qui soit! Double aberration! Utiliser de l’énergie pour tenter de faire bruler l’imbrulable qui devrait être recyclé!

Et qu’est le plâtre à coté des milliers de tonnes d’argile appelée « sable à chats » qui finissent elles aussi à l’incinération? Imaginez le paysage des régions dans lesquelles on prélève cette « manne »!!! On se focalise trop souvent sur les déchets du bâti, oubliant que chez chacun, au quotidien, 1 + 1 = 2…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
958

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS