Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » La fin des feux de cheminée en Ile-de-France ?
L'éco-photo de la semaine
nature-majeste

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes

Formation aux métiers de la nature
Chiffre Clé
· 3 millions de Français utilisent le vélo de façon quotidienne ·
3 millions de Français utilisent le vélo de façon quotidienne. Un chiffre encourageant pour les [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Une ampoule pour la vie et fabriquée en ...
  2. Autisme et pesticides : une nouvelle étude ...
  3. La nature, cette majesté !
  4. Cet été, n’oubliez pas le paillage
  5. Votre commune est-elle 0% pesticides ?

Focus Sur
requins
Plus beau qu’un requin, tu meurs !

Le dossier du mois
La première maison en paille du monde, se trouve en France
S’il n’y avait les bottes de paille sur le trottoir et le GPS pour signaler que l’on est arrivé, les visiteurs de la première maison en bois et paille d’Europe, pourraient passer plusieurs fois devant sans en avoir conscience. Avec sa façade recouverte d’une vigne vierge, près de cent ans après sa construction, elle affiche un état exceptionnel et se fond parfaitement dans le paysage [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





La fin des feux de cheminée en Ile-de-France ?

fin des feux de cheminés

Voilà un terme qui revient régulièrement dans l’actualité : l’alerte à la pollution aux microparticules. De quoi s’agit-il, en fait ? D’une concentration de particules extrêmement fines, de quelques micromètres, portées par le vent et présentes dans l’air, dont des concentrations trop élevées (c’est-à-dire dépassant les seuils de tolérance fixés par l’OMS) peuvent entraîner des troubles respiratoires, voire, dans les pires cas, des maladies cardio-vasculaires.

A l’origine de ces concentrations de microparticules, on peut parfois retrouver Mère Nature (éruptions volcaniques, tempêtes de sable…), même si ce sont les activités humaines qui font dramatiquement augmenter les concentrations. Ainsi, les émissions des voitures à essence (pourtant équipées de filtres à particules), les activités industrielles, ou… les feux de cheminée des particuliers qui ont fait du bois leur mode de chauffage principal ou d’appoint. Alors qu’elle paraît surprenante, cette dernière cause est pourtant bien réelle et serait même, selon l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air en région parisienne (AirParif), responsable d’un tiers des émissions de microparticules PM2,5 (de diamètre inférieur à 2,5 microns) dans la région Ile-de-France, et du quart des émissions de PM10, avec respectivement 4100 tonnes et 4200 tonnes dispersées chaque année dans une atmosphère respirée par près de 12 millions de Franciliens. Pire : à l’intérieur même des logements équipés d’une cheminée à foyer ouvert, des mesures ont démontré que les concentrations de certains éléments chimiques néfastes pour l’homme (monoxyde de carbone ou benzène, entre autres) pouvait être 4 à 5 fois supérieures aux normes établies.

A la recherche de solution, AirParif propose ainsi non seulement le remplacement des anciennes cheminées par des modèles plus performants, mais surtout des interdictions pures et simples d’utiliser son foyer. Des décisions qui devraient, selon l’organisme, permettre de diminuer de plus de 50% les émissions de particules fines dans la région. Cependant, si les Parisiens et les habitants de la petite couronne vivent dans leur immense majorité dans des immeubles, les maisons individuelles sont beaucoup plus nombreuses en grande couronne, où l’on recenserait quelques 125 000 propriétaires de cheminées à foyer ouvert, non reliés à un réseau de chauffage central et pour lesquels un changement de mode de chauffage représente un coût non négligeable. Un arrêté préfectoral pourrait ainsi interdire les feux de cheminées dans la région dès 2015, avec cependant quelques exceptions accordées à des communes rurales.

Mais selon Hélène Gassin, la vice-présidente EELV de la région IDF, «il ne faudrait pas se focaliser sur la chasse aux foyers ouverts et laisser les particules de bois cacher la forêt du diesel». Et elle n’est sans doute pas loin d’avoir raison… Non ?

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 08 mars 2013 à 08:00

76 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Tissot Savet
13 mars 2013 - 18 h 43 min

hyper sensible chimique et donc aux feux de bois, je suis tout autant incommodée par les chaudières au bois très à la mode parce que soi-disant écologique que par le feu de bois de ma cheminée : à cela une raison bien simple me semble-t-il c’est quand le bois n’est pas assez sec qu’il dégage le plus de particules. Le bois doit sécher 2 ans avant de pouvoir être brûlé ce qui, dans notre monde où il faut tout rentabiliser rapidement n’est pas le cas du bois livré par camion entier plusieurs fois par semaine dans les chaudières collectives. Mais c’est le cas de mon bois que je laisse sécher le temps qu’il faut avant de l’utiliser.

Marie Thérèse Tissot Savet


opaque
17 mars 2013 - 17 h 20 min

« Etuvage et chauffage au bois sont les deux mamelles de la France »

Le savoir faire séculaire du séchage du bois s’est en effet perdu dans les dictats de l’ère industrielle,au point d’en oublier que le bois est un matériau qui viellit et travaille, même une fois coupé :laisser son bois tremper au fond d’un étang dans des régions obscures durant trois ans, puis le retourner régulierement après débit encore deux années au moins,ne semble plus d’actualité.
aujourdh’ui si le bois sêche plus de trois jours, c’est que c’est du bois précieux.

Que dire donc du bois vert haché menu pour être revendu illico comme combustible ? et bien si j’en crois les inquiétudes de nos élus ,qu’il pollue comme les pots d’échappement de nos diesels…Mais il semble bien plus facile pour eux d’interdire des feux de cheminée séculaires ,que nos voitures diesel bientôt converties au tout nucléaire…

« et pour votre cerceuil? peuplier, ou PVC ? »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2665

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS