Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » La 1ère BMW électrique arrive dans un marché en panne d’acheteur
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :






La 1ère BMW électrique arrive dans un marché en panne d’acheteur

La BMW i3 se recharge également à partir d'une simple prise

La voiture électrique n’est pas un succès, loin de là. Alors que Renault avait annoncé son intention de commercialiser 1,5 million de voitures électriques d’ici à 2016, son PDG, Carlos Ghosn, a reconnu qu’il faudrait au constructeur quatre à cinq ans de plus … Et encore, cette déclaration s’appuie sur une évolution des ventes très positive au regard des chiffres actuels. En effet, en France, depuis le 1er janvier 2013, moins de 7500 voitures électriques ont été vendues, soit 0,5 % du marché. En Europe de l’ouest, la situation n’est pas meilleure, 18939 véhicules « zéro émission » ont été immatriculés sur les sept mois premier mois de 2013. Sur l’année complète, quelque 32000 unités devraient ainsi trouver preneur, selon l’Avere, Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). Bref le succès tant attendu n’est pas là.

C’est dans ce cadre que BMW vient de lancer une voiture 100 % électrique, premier opus d’une gamme complète dite « zéro émission », la BMW i3. Au-delà de son positionnement haut de gamme, ce véhicule se différencie, de la maigre concurrence actuelle, dans plusieurs de ses choix techniques. Techniquement et surtout fonctionnellement, les véhicules électriques se distinguent les uns des autres essentiellement par leur autonomie, les possibilités de recharge de leur batterie ainsi que le propriétaire de cet équipement et enfin leurs tarifs.

La BMW i3 veut réinventer la voiture électriqueFace à la Nissan Leaf et la Renault Zoe, la BMW i3 s’affiche à un niveau équivalent avec une estimation comprise entre 130 et 160 km selon l’utilisation (100 à 210 km environ pour ses concurrentes). Mais, en option, l’allemande peut être équipée d’un prolongateur d’autonomie, en fait un petit moteur essence de 34 ch qui sert uniquement à entraîner une dynamo dès que la charge de la batterie atteint une valeur prédéfinie. Via ce système, l’autonomie atteindrait environ 300 km dans des conditions de fonctionnement optimales, ce qui commence à devenir plus réaliste pour un usage classique de la voiture, sans le stress inhérent à un véhicule à très faible autonomie (une bonne centaine de kilomètres). Hélas, l’option renchérie singulièrement l’addition à 4710 € …

Concernant la recharge, la BMW i3 offre, outre les rares bornes de recharges publiques, une recharge à partir de la plupart des prises standard domestiques, un avantage que la Renault Zoe n’offre pas encore. Dernière différence notable, économiquement la batterie de la BMW i3 est comprise dans le tarif d’achat (28000 € tout de même, bonus écologique compris), tandis que pour la Zoe, à partir de 14000 € (1), il faut s’affranchir d’un loyer mensuel (à partir de 79 €). Quant à la Nissan, elle offre les deux possibilités en faisant varier son prix d’achat. Tout compris, la Nissan Leaf est proposée à un peu plus de 23000 € (1), et voit son tarif fondre de 8000 € (1) en formule location de batterie (à partir de 79 € comme la Renault).

Notons qu’à ce tarif, la BMW i3 propose une finition qui se veut « haut de gamme » par rapport à ses concurrentes et un niveau de performance nettement supérieur avec un moteur presque deux fois plus puissant. Malgré cette puissance, la consommation d’énergie électrique reste équivalente à la japonaise et à la française. La raison en incombe au poids, le constructeur ayant particulièrement optimisé sa première voiture électrique avec seulement 1195 kg quand la Nissan Leaf atteint 1440 kg et la Renault Zoe 1468 kg.

Alors que les premières BMW i3 viennent d’être livrées aux clients allemands, au niveau mondial le constructeur revendique plus de 100 000 demandes d’essai et des « centaines » de précommandes en France.

BMW avec son prolongateur d’autonomie, et sa batterie comprise dans le prix, a-t-il trouvé la solution pour convaincre les acheteurs potentiels, l’avenir devrait nous le dire rapidement.

1- Bonus écologique déduit.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 novembre 2013 à 05:39

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Jicé60
20 novembre 2013 - 17 h 58 min

Encore une idée à battre en brèche: la voiture n’est en rien un  » véhicule écologique « , la multiplication de ces bagnoles va générer de monstrueux besoins en énergie électrique qui seront un argument pour EDF et consorts afin de construire de nouvelles centrales nucléaire EPR et autres « fuckushités ».


paul48
20 novembre 2013 - 18 h 19 min

Je suis d’accord avec Jicé60 concernant le terme de véhicule écologique !
En revanche entre EDF et Total j’aurais du mal à choisir entre la peste et le choléra. Le plus gros travail reste à faire : transports en commun, captation des énergies renouvelables, bannir les déplacements inutiles …. Mais soyons honnêtes vis à vis des efforts des constructeurs qui proposent des véhicules qui polluent moins.


Rémi Dugué
21 novembre 2013 - 10 h 49 min

PLutôt d’accord avec les commentaires précédents. je suis cependant l’heureux propriétaire d’une Miev, véhicule électrique de Mitsubishi, qui est le constructeur des véhicules électrique vendu par Peugeot et Citroên iOne et CO. Dommage de ne pas en parlé dans un article sur les voitures électrique car c’est un très bon produit, légère, habitable, avec une autonomie de 100 à 130 km rechargeable sur n’importe quelle prise de 16A. Largement suffisante pour les trajets au quotidiens, j’habite à 25 km de mon travail. Nous avons fait 20 000 km en un an et tout va bien.


Gaspard
21 novembre 2013 - 17 h 17 min

Voiture « zéro émission  » ! ? On ne s’intéresse pas à la construction, aux batteries, et à la façon dont l’électricité est produite ? Même nucléaire cette dernière non plus n’est pas « zéro émission » .


ETOscar
21 novembre 2013 - 18 h 49 min

On ne peux pas se empecher de comparer la BMW avec la voiture la plus similaire, que ne figure pas dans cette article: la Opel Ampera, ou la Chevrolet Volt (c’est presque la meme chose).

Elle a aussi un prolongateur d’autonomie, avec un prix proche de celle de la BMW (moins chère, je pense), et c’est peut-etre une voiture plus grand. Pour moi, c’est la voiture la plus equilibrée.

Je suis pas d’accord avec vous messieurs; je pense que la voiture electrique est très important. Je peux gerer de l’electricité dans ma maison, mais je ne peux pas creer du petrol. Et alors, EDF (ou EDP dans mon pays) c’est une entreprise nacional, le petrol est toujours acheté ailleurs…

L’EDF devrait evidament gerer de l’energie de forme sustentable et ecologique avec le photovoltaîque, eolique, geotermique, etc, et pas avec le fioul, charbon, nucleaire… mais ce problème existe toujours auhourdhui. Peu-etre que l’augmentation de consomation engendré par les voitures electriques vont « forcer » l’EDF (et les autres) a chercher des facons plus propres et moins chères de gerer et stocker de l’energie! :)

(Excusez mon francais primitive, c’est pas ma langue-mère…)


Roche Denis
21 novembre 2013 - 20 h 16 min

Chers intervenants
J’interviens très rarement sur les sites de discussion ,la tolérance y est rare et l’ensemble de la problématique n’y est pas souvent abordée.C’est encore le cas ici lorsque vous affirmez qu’il faudra construire d’autres centrales nucléairs…
Dans notre cas nous produisons plus de 5000 kwh par an et notre maison est passive chauffée au solaire thermique avec en complément un poele granulés bois qui prend le relais pour chauffé le plancher chauffant.
Notre voiture électrique idéale pour les petits déplacement depuis 10 ans pouvait être considérée comme rechargée au solaire photovoltaique par contre nous sommes conscients que toute conso d’énergie même bois est polluante bien que le bilan carbone puisse être équilibré ou à peu près car les énergies grises doivent être prises en compte.
Bien amicalement
D.R.


ETOscar
22 novembre 2013 - 12 h 32 min

Gaspard, les voitures d’aujoudhui on exactement le même probleme de émissions a la construction. Le transport du diesel/gasoline apporte aussi des émissions, avant même d’être brulée.

La solution, ja la vois très simple: des petites centrales locales, generant de l’energie electrique avec le solaire, eolique e geotermique. Les maisons devrait generer aussi de l’energie, injecté dans la toile quand superflu. Ta voiture deverait être chargé en part par l’energie que ta maison produit.

Ma maison ne consomme pas aussi des combustibles fossiles: juste du Soleil et un peu de bois pour le plancher chauffant.

Ma voiture roule au GPL il y a 15 ans. Dés que je peux dépenser l’argent, je vais acheter une voiture electrique avec prolongateur d’autonomie.


duretz marco
22 novembre 2013 - 19 h 00 min

J’ai une Leaf depuis 1 an , c’est un véhicule extraordinaire, sauf l’autonomie (rien de nouveau)
Renault est LAMENTABLE pour l’absence EN FRANCE de recharge sur prise ordinaire (Vue en Italie notamment)!!! + la location de batteries , cela fait fuir les clients (logique)
L’idée BMW du groupe électrogène (comme OPEL) est excellente.
Aprés la Leaf, ce sera pour moi une autre Leaf ou une « BM » électrique….


Gérard Tschudy
23 novembre 2013 - 22 h 45 min

« un marché en panne d’acheteur » !Ça vous étonne ? La BMW i3 à 35 000 € ,auxquels il faut enlever le bonus écologique ( 7 000€ ). Donc cette voiture coûte 28 000 € à l’acheteur . Le bonus écologique va donc dans la poche de BMW !
Qui peut se payer une voiture à 28 000€ ? ? ? Les riches ! Chaque riche qui achète une BMW i3 reçoit donc un cadeau de 7 000€ !…

Vous dites zéro émission . OK . Mais il faut produire l’électricité que consomme cette voiture !
À 80% c’est de l’électricité d’origine nucléaire , énergie propre comme tout le monde le sait ! Et tous les déchets émis par les centrales nucléaires , on n’en parle pas ? Et Tchernobyl et Fukushima …et les « accidents nucléaires suivants…. ?
Pour ce qui me concerne, je ne consomme que de l’électricité produite par des énergies renouvelables : éolienne, hydraulique, solaire…grâce à ENERCOOP.


Lamotte
24 novembre 2013 - 13 h 14 min

Pour les économies d’énergie, ne serait ce que chaque maison équipée en solaire thermique pour le chauffe eau. Je vis en Ardèche, 350 litres d’eau chaude constant avec mes capteurs, prévu chauffage au sol…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2890

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS