Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Ivanpah, plus grande centrale solaire du monde
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Ivanpah, plus grande centrale solaire du monde

centrale solaire

centrale solaire

Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps : la plus grande centrale solaire du monde se situe, pour l’instant, dans le désert de Mojave en Californie, et porte le joli nom d’Ivanpah. Sa construction a débuté en 2010 et les travaux se sont divisés en trois phases, correspondant chacune à une unité de la centrale finale, qui en compte donc trois.

Chaque unité fonctionne sur le même principe que les deux autres : des dizaines de milliers de miroirs réfléchissent les rayons du soleil et les envoient vers une tour placée au centre de l’installation, et qui abrite des concentrateurs. Au pied de cette tour, une usine capable de transformer la chaleur récupérée en énergie. Notons d’ailleurs ici qu’il ne s’agit pas de simples miroirs, mais d’héliostats : soit des miroirs montés sur un dispositifs capable de leur faire suivre la course du soleil tout au long de la journée pour en tirer le maximum d’énergie. Pas moins de 170 000 de ces héliostats ont dû être installés. Et avec le meilleur ensoleillement de tout le territoire américain, le désert du Mojave est capable, si on sait l’exploiter, de fournir de grandes quantités d’énergie.

A elle seule, la centrale Ivanpah sera ainsi capable, dans les heures où le soleil frappe le plus fort, d’alimenter 140 000 foyers californiens en électricité renouvelable. Au total, ce sont 400 000 tonnes de CO2 par an qui ne seront pas rejetées dans l’atmosphère grâce à une telle installation. Et sur les 30 ans de vie de la centrale, les économies d’émissions en CO2 montent carrément à 13,5 millions de tonnes. C’est plutôt une bonne nouvelle, surtout lorsqu’on connaît la propension des Etats-Unis en général (mais moins de la Californie, c’est vrai) à recourir à des sources d’énergie extraordinairement polluantes comme le charbon ou les gaz de schiste pour produire leur propre électricité.

Et si l’on faisait un petit tour du côté des propriétaires de notre plus grande centrale solaire au monde qu’est Ivanpah ? On y retrouve NRG Energy et BrightSource Energy, deux compagnies spécialisées dans la production et la distribution d’électricité. Et l’on y trouve également… Google ! Oui, Google, le moteur de recherche, qui multiplie depuis des années les investissements dans le secteur des énergies renouvelables et qui ne semble pas prêt de s’arrêter en si bon chemin, apportant par-là même une pierre supplémentaire à l’édifice de celles et ceux qui pensent que Google, dans quelques temps, finira par dominer le monde. Si l’entreprise y parvient par les énergies renouvelables plutôt que par le gaz de schiste ou les forages en eaux profondes, elle devrait tout de même réussir à s’attirer quelques sympathies. Dont la vôtre ?

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 24 mars 2014 à 01:35

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Philippe Dumoutier
27 mars 2014 - 6 h 18 min

Bonjour. Comme toutes les grosses entreprises, investir permet aussi de ne pas payer d’impôts. Ne rêvons pas, Google ne donne pas dans la philanthropie. Ils investissent simplement dans un domaine qui leur permet de se faire bien voir et attire toutes les sympathies! Cordialement, Phil


Paul Carlé
27 mars 2014 - 15 h 37 min

bonjour,
si on prend en compte TOUTE la construction, après les études, expérimentations, …
est-ce rentable ?
ou plutôt, le co2 mis à part :
on y gagne quoi au juste ?
salutations
Paul


Totara
28 mars 2014 - 5 h 34 min

Cet article serait plus intéressant avec un complément de données techniques et financières.


Fr. Gélinas
9 avril 2014 - 21 h 30 min

Intéressant, on devrait les multiplier


guy
12 avril 2014 - 14 h 32 min

Le problème généré par les grosses centrales, c’est qu’il est nécessaire d’installer des milliers de pylônes et des milliers de km de câbles . A qui profite tout cela ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1245

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS