Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Incroyables comestibles : l’écologie devient solidaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :

Incroyables comestibles : l’écologie devient solidaire

cultures a partager

nourriture a partager

« Incredible edible » ou « Incroyables comestibles » en français, est un mouvement né en Grande-Bretagne à visée citoyenne, solidaire et écologique, et auquel chacun d’entre nous peut prendre part. Le principe est des plus simples : les membres d’une même communauté locale cultivent fruits et légumes dans des endroits publics, et chacun est libre de se servirent dont le slogan pourrait être « Nourriture à partager, servez-vous, c’est gratuit« .

C’est à Todmorden que l’idée a germé, une petite ville située quelque part entre Manchester et Leeds, en plein Nord anglais. L’idée est évoquée lors d’une réunion publique à laquelle participe une soixantaine de personnes, et elle prend. Elle se développe même dans la ville qui compte aujourd’hui une multitude de points de cultures. La moindre jardinière libre, la moindre parcelle cultivable de Tomorden est utilisée par les Incroyables Comestibles locaux. Tout le monde participe, même les pompiers, la police, où l’hôpital local. Les responsables du mouvement se félicitent de son ampleur dans la région, où quelques 700 pommiers ont par exemple été planté dans la ville et les collines alentours, où les habitants sont encouragés à élever des poules, ou à planter quelques herbes aromatiques ici et là. Un festival annuel vient même célébrer ce succès surprenant, attirant des visiteurs de tout le pays.

L’occasion est trop belle pour les instigateurs du projet, qui en profitent pour diffuser le message et exporter leur (bonne) idée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça semble fonctionner puisque les Incroyables Comestibles peuvent se vanter d’être un mouvement planétaire : des initiatives ont été répertoriés aux Etats-Unis, en Australie, en Asie du Sud-Est et évidemment en France. Le site internet incredible-edible.info répertorie d’ailleurs les communautés françaises qui se sont lancées dans l’aventure. Ici, nul besoin du support des municipalités, ce sont les individus qui font la différence et lancent la machine.

D’ailleurs, à force de retours d’expérience, les Incroyables Comestibles français ont même pu éditer une méthode en 5 étapes pour maximiser les chances de réussite d’une démarche débutante : d’abord se prendre en photo devant la pancarte de sa commune, puis partager ces photos sur le web pour se faire connaître, continuer son petit travail de la terre, avant d’organiser des actions collectives pour devenir une force citoyenne et, enfin, aller recueillir le soutien des élus locaux.

Si l’idée vous séduit et que l’envie de vous lancer est là, cette méthode a fait ses preuves. N’hésitez plus.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 08 juillet 2013 à 05:38

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Epok__
8 juillet 2013 - 22 h 31 min

Je trouve dommage d’utiliser cette traduction littérale qu’est « incroyables comestibles » qui ne reprend pas le jeu de mot original…
Pourquoi ne pas adapter l’expression ?

Un truc comme « ComestLibres » ou dans le même genre ferait, je pense, plus ressortir l’idée originale qu’une bête traduction.

En tout cas, c’est une très bonne initiative et le fait qu’elle soit suivie par les services public esquisse une poussée dans le bon sens, qui montre que l’idée plait à plus que quelques écolos intégristes, comme je l’ai parfois malheureusement entendu…


Cat
13 juillet 2013 - 21 h 08 min

C’est une super idée .


Eau-la-la
13 septembre 2013 - 11 h 44 min

Paul Emile Victor, l’explorateur polaire et écrivain, au crépuscule de sa vie demandait déjà aux maires de toutes les communes qui plantaient des arbres dans les rues de leur cité, de choisir des essences commestibles afin que les plus pauvres puissent se servir librement. Certains l’ont écouté, mais si peu… Il serait ravi de ces démarches profitables.

Sur les hauteurs du Jura, c’est le contraire qui se produit : des petits retraités âgés se donnent du mal pour cultiver un bout de potager …que des sans-gêne bien portants viennent piller sans vergogne ni honte quand on les prend sur le fait.
y aurait-il plus de parasites sur nos montagnes que dans des contrées anglaises défavorisées ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1239

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS