Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Un premier bâtiment tertiaire en France en autoconsommation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :











Un premier bâtiment tertiaire en France en autoconsommation

Un édifice en autoconsommation situé près de Paris

Un édifice en autoconsommation situé près de Paris

Une opération de bureaux exemplaires au niveau énergétique vient de sortir de terre à Pantin près de paris. Sa particularité ? L’énergie produite sur place est directement consommée dans le bâtiment dont les besoins énergétiques ont été réduits grâce à une enveloppe efficace. Aux manettes de ce projet : l’agence Fassio et Viaud pour PRD Office qui a réalisé l’un des rares édifices en autoconsommation. Détails des choix architecturaux.

Le travail sur l’inertie du bâtiment
Pour ce projet de 6000 m2, l’ambition était de ne pas sacrifier la qualité architecturale et des usages à l’efficacité énergétique. Situé en plein centre-ville, le bloc monolithique d’une blancheur immaculée présente une structure béton qui favorise l’inertie et qui offre une isolation par l’extérieur. L’absence de faux-plafonds évite une rupture thermique . Les façades sont porteuses et épaisses et les ouvertures optimisées.

Des panneaux photovoltaïques fournissent l’énergie
L’énergie du bâtiment est captée via les panneaux photovoltaïques en toiture pour ensuite être directement restituée sur le tableau électrique du bâtiment. « Directement négocié avec l’ADEME, ce dispositif de dérogation exceptionnel permet d’éviter les problématiques de stockage et d’acheminement de l’énergie (générant 50% de déperditions en moyenne). Le coût d’exploitation du mètre carré est ainsi abaissé à seulement 30 euros / m2 / an, un niveau compétitif trois fois moins élevé que la moyenne du parc tertiaire de Pantin. » Aussi, la température interne est régulée par une pompe à chaleur qui agit par transfert d’énergie. La synthèse des résultats du calcul RT, Cep RT2005 est de – 6,57 kWhep/m².an, soit 40,4 kWhep/m².an de consommation.

Le choix du Corian®
Une autre innovation architecturale vient de l’utilisation du Corian® sur la façade, un matériau reconnu pour sa pérennité. C’est le second bâtiment de France avec une façade en Corian®. « Pourquoi choisir ce matériau notoirement onéreux ? Pour ses facilités d’entretien et sa pérennité : autonettoyant, il peut être poncé et les graffitis facilement effacés. De plus, il donne au volume cet aspect « sculpté dans la masse » recherché par les architectes ». Le traitement des ouvertures et le parement de blanc agissent aussi comme régulateurs thermiques, limitant aux maximum l’apport extérieur de chaleur lié au rayonnement solaire. Un exemple intéressant dans la perspective de la RT 2020 (prochaine réglementation thermique en vigueur qui exige la construction de bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n ‘en consomment). Le coût de cette réalisation ? 12 millions d’euros.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Deborah (voir la biographie)
le 26 mars 2014 à 07:00

73 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Blux
26 mars 2014 - 18 h 01 min

Auto-nettoyant c’est dingue, ce qui fait qu’en le ponçant nous partageons les nanoparticules RIGIDES qui se fixeront dans nos poumons commel’AMIANTE. Trop bien le progrés.

L’ENERGIE ECONOMISÉE EST CELLE QU’ON NE CONSOMME PAS.


domdom
26 mars 2014 - 18 h 34 min

Est-ce vraiment « le premier »??
Et que faites-vous de la tour ELithis à Dijon qui est en énergie positive???
C’est à dire qu’elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme en récupérant, entre autre la chaleur… des ordinateurs!


Marina Filippin
27 mars 2014 - 11 h 45 min

Etonnant le choix du Corian pour un bâtiment écologique. Ce matériau est issu du pétrole et de substances chimiques et fabriqué par Du Pont de Nemours, un des plus gros pollueurs de la planète.


caro
27 mars 2014 - 17 h 46 min

Bonjour
Combien de temps pour rentabiliser 12 millions d’euros?
Caro


forlane
3 avril 2014 - 15 h 07 min

12 millions d’euros pour une construction est ce si cher que cela ???
de toutes les façons ce bâtiment aurait été construit alors autant que ce soit un bâtiment à énergie positive !!!


luc
6 avril 2014 - 11 h 39 min

le cout de la construction est donc de 2000euros/m2. ce n’est pas plus cher que de l’habitation conventionnelle.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2556

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS