Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Trois hectares pour la première EcoZAC parisienne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Trois hectares pour la première EcoZAC parisienne

A Paris, diverses friches doivent être prochainement aménagées. Bien que les déclarations des pouvoirs publics, en faveur du développement durable, ne manquent pas, les différents projets ne se distinguent pas par leur cahier des charges, même si certains font appel à la haute qualité environnementale (HQE) qui, à ce jour, demeure sans aucune obligation de résultat.

Partant de ce constat une association s’est constituée (les Amis de l’EcoZAC de la Place de Rungis) pour tenter de faire d’un terrain de 3 hectares, qui fait office actuellement de mini déchèterie dans le XXIIIe arrondissement, un site exemplaire en matière de développement durable, proche de réalisations écologiques comme le quartier BedZED à Londres ou la ville de Fribourg en Allemagne.

Ancien terrain de la SNCF, le site qui doit accueillir la future Z.A.C. (zone d’aménagement concerté) est relié à la ligne ferroviaire de la Petite Ceinture, ce qui pourrait permettre d’évacuer les déchets du chantier, mais aussi de l’approvisionner par le train ultérieurement. En outre, avec une prévision de 40 000 m2 de logements et bureaux, l’EcoZAC (ZAC écologique) pourrait être desservie par le tramway, des lignes de bus et le RER qui se trouvent à proximité. Pour les riverains et les entreprises travaillant sur le site, la plateforme d’objectifs proposée par l’association donne la priorité au partage de véhicules à propulsion propre (GPL, électrique…).

Mis à part les transports, un site écologique se distingue par l’utilisation qu’il fait de l’énergie. A ce titre, l’objectif serait de parvenir à une production d’énergie, sur l’année, supérieure à la consommation, avec des bâtiments très bien isolés qui utilisent les apports solaires passifs et l’éclairage naturel. Si les toits seraient utilisés au maximum pour implanter du solaire thermique (production d’eau chaude) et du solaire photovoltaïque (production d’électricité), le site pourrait compléter sa production d’énergie à partir de bois ou de biogaz (gaz des déchets ménagers), à l’image de BedZed.

Comme sur le site londonien, la récupération et le stockage des eaux pluviales, dans des citernes souterraines, devrait permettre de répondre aux besoins des jardins et espaces verts, tout en alimentant les chasse d’eau des habitations. Les citernes recevraient également l’appui du circuit de traitement des eaux usées, filtrées par les plantes, qui en fin de cycle fournirait une eau propre apte à alimenter les chasse d’eau.

Socialement, la mise en œuvre de ces techniques sur le chantier devra permettre de former divers corps de métiers aux techniques des énergies renouvelables et de l’écoconstruction. Les possibilités de déplacement des personnes à mobilité réduite feront l’objet d’une attention particulière afin de faciliter leur circulation sur l’ensemble du site, des bâtiments aux jardins.

Pour parvenir à cette EcoZAC, les Amis de l’EcoZAC de la Place de Rungis ont reçu le soutien de ‘Les Peupliers’, une association locale, et de structures nationales : Greenpeace, Wise-Paris, CLER et Negawatt). Une pétition a également été lancée, et permet à ceux qui le souhaitent d’apporter leur soutien à ce projet unique en France, par son ampleur.

Si à l’image des sites allemand, anglais, suédois… qui existent déjà, l’EcoZAC voyait le jour, elle constituerait un outil de sensibilisation important au développement durable.

Pascal Farcy
Photos, respectivement de Philippe Bovet et Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
67

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS