Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Obligation de cheminée compatible
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Obligation de cheminée compatible

Il est parfois des précisions qui interviennent longtemps après l’adoption d’un texte. C’est le cas de l’arrêté du 31 octobre 2005 qui, entre autres, a rétabli l’obligation de munir les maisons neuves, chauffées à partir de l’énergie électrique (1), d’un conduit de fumée à compter du 1er septembre 2006.

Initialement déjà, ce retour de l’obligation d’une cheminée répondait, selon le texte, à une problématique environnementale en précisant ‘La possibilité, pour les maisons individuelles chauffées par électricité, d’avoir recours à un chauffage au bois ou à biomasse est une réponse aux préoccupations du développement durable, du changement climatique et de la lutte contre l’effet de serre, le bois chauffage et la biomasse étant très économes en émissions de CO2 sur leur cycle de vie.’ Néanmoins, les caractéristiques techniques du conduit précisaient juste que le conduit d’évacuation des fumées devait partir de ‘la souche en toiture et déboucher dans les locaux du niveau chauffé le plus bas’. Or, un chauffage bois type insert ou foyer fermé génère des températures de fumées très élevées, imposant un conduit adapté. Aussi, pour éviter de se retrouver avec des installations non-conformes, de particuliers ayant installé un tel chauffage sur un conduit classique, la Direction Générale de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction (DGUHC) vient de préciser le texte d’origine. En conséquence, les conduits d’évacuation de fumée installés obligatoirement dans toutes les nouvelles maisons à chauffage électrique doivent désormais répondre à la classe T450 – G80 (2) pour être compatibles avec le raccordement d’un appareil de chauffage au bois.

Outre l’aspect sécurité, par ce biais l’Etat entend promouvoir une certaine diversité des moyens de chauffage, tout en faisant la promotion d’une source d’énergie renouvelable présente en quantité en France.

Alex Belvoit
1- Par maisons chauffées à l’électricité on entend toutes les constructions individuelles équipées des systèmes d’un des dispositifs de chauffage électriques suivants : convecteurs, panneaux rayonnants, radiateurs à inertie, plafonds ou planchers rayonnants, systèmes de chauffage à air alimentés par un générateur électrique (pompes à chaleur air/air, ventilation double flux avec préchauffage par un générateur électrique).

2- T450 correspond à la température que le conduit peut supporter, G80 spécifiant la résistance au feu de cheminée et la distance de sécurité entre la paroi externe du conduit de fumée et les matériaux combustibles en mm.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 10 septembre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Atlantis
10 septembre 2008 - 0 h 00 min

dans leur clairvoyance, nos élus ont évidemment oublié que l’énergie la moins cher et la plus verte c’est encore celle qu’on ne consomme pas. Or que constate-t-on quand on arrive dans le domaine des THPE et maisons passives ? ben que ce dispositif « obligatoire » est une hérésie, un superbe pont thermique pour un dispositif qui ne sera quasiment jamais utilisé (la plupart des maisons passives ayant un foyer fermé l’utilisent pour produire majoritairement l’eau chaude sinon cela transforme la maison en four en plein hiver).

et la grande messe du greenelle « qui lave plus blanc » n’a rien arrangé ça c’est sûr.


jlg47
11 septembre 2008 - 0 h 00 min

De tout temps, les textes règlementaires imposent de pouvoir disposer d’une possibilité de chauffage de secours.
Dans les constructions chauffée avec un combustible, il était admis que les prises de courant assuraient cette fonction (encore qu’en cas de difficulté, l’électricité risque aussi de manquer).
Et avec le chauffage électrique? rien! (Merci EDF)

Cette obligation de conduit de fumée dans les maisons individuelles est insuffisant. Il faudrait permettre aussi une fonction similaire pour tous les logements.
pour « atlantis » : Les conséquences sur le bilan thermique de la maison sont négligeables car un tel conduit est très isolant par nature et son obturation est efficace.


Atlantis
11 septembre 2008 - 0 h 00 min

> jlg47 : tu sais lire ? je parle pas des passoires RT2005 hein, je parle de vraies maisons. Et dans ces cas là, à part bourrer à la mousse PU les dits conduits (même dans ce cas ça suffit pas), ils seront un superbe pont thermique et une plaie pour l’étanchéité à l’air du bâti.

Que l’on cherche à imposer des solutions alternatives soit, mais qu’ils laissent alors les personnes compétentes faire les textes.

(note : des freins réglementaires il y a en a plein comme ça et ils se sont bien foutu du peuple lors du green-elle en nous demandant de faire remonter de l’information …)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
83

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS