Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » L’objectif de basse consommation des bâtiments revu par les députés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’objectif de basse consommation des bâtiments revu par les députés

Le seuil des 50 kWh par m2 et par an de consommation énergétique prévu pour les nouvelles constructions, à compter de 2012, a été assoupli par les députés lors du débat du projet de loi ‘Grenelle 1′.

Présenté par l’UMP Patrick Ollier, l’amendement dans sa version d’origine visait à relever le seuil des 50 kWh/m2/an en fonction du bilan en gaz à effet de serre de l’énergie retenue pour le chauffage, favorisant ainsi implicitement le mode électrique alimenté par les centrales nucléaires. Décrié par les associations, notamment opposées au nucléaire, le texte de P. Ollier a été adopté hier matin dans une version plus consensuelle, proposant de ‘moduler’ ce seuil pour les énergies présentant un ‘bilan avantageux en termes d’émissions de gaz à effets de serre’. Au final, le dernier mot revient donc au ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo, qui fixera par décret l’ampleur de ce qui revient à une dérogation des 50 kWh/m2/an.

Pour le réseau Action Climat, les Amis de la Terre, le CLER, Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire, cette nouvelle formulation favorise toujours le tout électrique, alors que ce mode de chauffage a le rendement le plus médiocre en comparaison des autres énergies. Incisif, le réseau Sortir du Nucléaire se dit toutefois ‘ni surpris ni ‘déçu’ par l’adoption de l’amendement Ollier’, considérant que ‘aujourd’hui, le ‘piège nucléaire’ que constitue le Grenelle se referme’.

Suite à cette adoption, Jean-Louis Borloo s’est engagé à ce que la modulation soit très limitée, et que les décrets ne s’éloignent que de quelques pour cent du seuil des 50 kWh/m2/an.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 octobre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
jlg47
12 octobre 2008 - 0 h 00 min

Après avoir été le poisson pilote de l’isolation thermique de bâtiments, le chauffage électrique deviendrai donc le vilain petit canard.
Il faut effectivement lutter contre ce projet car l’énergie du chauffage est plus facile à modifier que la qualité thermique d’une construction.


kjata
13 octobre 2008 - 0 h 00 min

On rogne sur la qualité de l’isolation et on mets des simples convecteurs à la place: résultat: une maison phenix moins cher à l’achat.
Mes voisins ont fait pousser une maison neuve exposée plein sud avec des convecteurs…


laticia
20 octobre 2008 - 0 h 00 min

les maisons biologiques et AUTARCIQUES existent depuis plus de 30ans, mais cela n’arrengent pas les multi-nationales et l’état qui perdent de l’argent.
Conclusion, contacter les asbl bio par le bouche à oreille, par les revues bio, par les adresses d’entre aides entre propriétaires afin de connaître toutes les astuces mais ne rien déclarer car danger de contrôles ABUSIFS because perte d’argent. L’union fait la force, à méditer!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
27

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS