Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » L’habitat en container : pour en finir avec les idées reçues !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’habitat en container : pour en finir avec les idées reçues !

residence ecologique containers le havre

logements étudiants au havre dans des containers recyclés

Concept apparu il y a une vingtaine d’années en Chine, l’habitat container fait de plus en plus d’émules un peu partout dans le monde (Allemagne, Angleterre, Australie, Canada, France, USA, etc.). Après avoir séduit les architectes pour l’habitat social, il se pose progressivement en concurrent des solutions de constructions traditionnelles.

Reposant sur des fondations classiques, mais néanmoins plus légères, les containers de fret assemblés, neufs ou recyclés, sont d’une longueur d’environ 12 m pour 2,3 m de large et une hauteur de 2,4 m (des modules deux fois moins long existent également). Réalisés en acier, ils peuvent être empilés sur sept niveaux, sans renforts spécifiques. Dans le cadre d’une habitation, pour disposer de pièces plus spacieuses, ces modules peuvent être assemblés deux par deux et offrir ainsi un espace intérieur double, voire triple en supprimant les parois communes.

 Une solution promise à un bel avenir

Historiquement, s’il s’agissait plus particulièrement d’une technique « low cost », des particuliers précurseurs s’y sont rapidement intéressés. La crise économique aidant, les bâtiments à base de containers font aujourd’hui des émules chez des architectes, chaque jour plus nombreux. On peut ainsi imaginer que, d’ici dix à quinze ans, ce type constructif fera partie des solutions communément proposées au grand public.

En France, le concept a fait son apparition avec la construction d’une résidence universitaire au Havre, fin 2010. Si des problèmes de finitions et d’équipements ont entaché sa mise en service, cela n’a pas refroidi le volontarisme de plusieurs particuliers, donnant naissance aux premières « maisons containers » françaises.

Il est vrai que le concept ne manque pas d’arguments. Outre un tarif sensiblement inférieur au mètre carré traditionnel (environ 1000 € ttc) et une rapidité de mise en œuvre imbattable, l’aspect modulaire, la facilité d’extension future, la quasi-infinité de styles de finition extérieure (des murs à la toiture), etc. sont autant de points susceptibles de séduire une large clientèle.

 Des points à ne pas négliger

Le premier tient à l’étanchéité des fenêtres et autres ouvertures. A ce titre, il n’est pas inutile de demander, aux différents constructeurs pressentis, à voir des assemblages réels avant la pose des finitions extérieures et intérieures afin de comparer les différentes solutions et la qualité de leur exécution.

L’isolation du container, notamment thermique, constitue le deuxième point crucial. Au regard de l’espace intérieur, le mieux tient en une isolation extérieure. Par ce biais, la majeure partie des ponts thermiques n’existe plus et, sous réserve d’une épaisseur d’isolant conséquente (entre 20 et 30 cm), la faiblesse des déperditions d’énergie permettra d’obtenir une habitation basse consommation, voire passive.

Que dit la réglementation ?

Les différentes réglementations visent l’aspect extérieur et non des règles ou procédés de construction. Autrement dit, une réglementation ne peut être contraignante que sur des caractéristiques esthétiques telles que l’aspect extérieur. Ainsi, on ne peut pas interdire la construction d’une maison au motif qu’elle est à base de containers dès lors que son aspect est conforme à la réglementation locale.

Si en France, peu d’entreprises proposent des solutions à base de containers, ces constructions sont promises à un bel avenir.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1615

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS