Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Le solaire photovoltaïque européen rapporte dorénavant plus que le chinois
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Un point sur le Biogaz

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Le solaire photovoltaïque européen rapporte dorénavant plus que le chinois

Alors que le solaire photovoltaïque (destiné à la production d’électricité) est en plein boom avec un nombre d’installations en forte hausse, essentiellement en Europe, paradoxalement l’industrie européenne des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques va de plus en plus mal. La raison en est simple, 90 % de l’équipement installé provient de Chine. Face à ce constat, la France, via la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Delphine Batho, a dévoilé un plan de relance de la filière en doublant les objectifs annuels d’installation (1 000 MW contre 500 MW) et en revoyant la grille tarifaire d’achat de l’électricité produite.

Concrètement, le doublement de l’objectif de nouvelles installations ne devrait rien changer. En effet, si avec le Grenelle de l’environnement, la France visait à atteindre un parc photovoltaïque de 5 400 mégawatts (MW) à l’horizon 2020, cet objectif aurait été très largement dépassé sans évolution de la législation. La forte baisse des coûts de production du solaire photovoltaïque voit les installations se multiplier. Ainsi, en 2011, plus de 1 600 MW ont été raccordés en France, faisant plus que doubler le parc installé qui atteint dorénavant 2 800 MW.

Intégration de d’une installation solaire photovoltaïque sur une toiture

 

 

A l’inverse, la révision des tarifs d’achat de l’électricité produite va être, à n’en pas douter, analysée par les investisseurs, qu’il s’agisse de professionnels ou de simples particuliers. En effet, depuis le 31 janvier et la parution au Journal officiel des deux arrêtés la concernant, la grille tarifaire de rachat de l’électricité d’origine photovoltaïque évolue dans une fourchette allant de + 10 % à – 20 %.

La possibilité de hausse vaut pour les catégories T1 (installation intégrée au bâti sur un bâtiment d’habitation), T4 (installation respectant les critères d’intégration simplifiée au bâti) et T5 (grande installation au sol et autres installations sur bâtiments). La majoration du tarif d’achat par EDF est de 5 % dès lors que les cellules des modules photovoltaïques ou les panneaux solaires (soudage des cellules, assemblage, tests, etc.) ont été réalisés dans l’espace économique européen. Ce bonus est porté à 10 % dans le cas où les cellules et les panneaux sont originaires de cette même région. Néanmoins, si l’un de ces deux critères n’est pas vérifié mais que toutes les étapes du processus de transformation des lingots de silicium, en plaquettes des modules photovoltaïques de l’installation, ont été réalisées sur un site européen, la majoration de 10 % est également valable. Quant à la baisse de – 20 %, que les propriétaires d’installations d’un maximum de 100 kW se rassurent, elle ne les concerne pas. Seule est concernée la catégorie T5, afin de favoriser les projets répondant aux seuls appels d’offres.

A noter que pour bénéficier de ce bonus tarifaire, il faut que la demande de raccordement de l’installation n’ait été effectuée pour la première fois avant le 1er février 2013, pour les installations T1 et T4, ou avant le 1er octobre 2012 pour la catégorie T5.

Présentée comme une mesure d’urgence et de soutien à la filière industrielle du photovoltaïque national, mais aussi européen, cette mesure pourrait être rapidement mise en cause. Selon la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), cette bonification des tarifs serait juridiquement fragile et pourrait faire l’objet de recours en justice pour protectionnisme et/ou concurrence déloyale. Quoi qu’il en soit, avec des rendements en hausse, un coût de production en baisse et, aujourd’hui, un tarif d’achat de l’électricité en hausse, le solaire photovoltaïque est de plus en plus intéressant.

En tant que particulier, si vous êtes intéressé par plus d’infos, n’hésitez pas à faire une petite visite sur le site de Clicsolaire, lequel offre notamment la possibilité de calculer la rentabilité d’une installation (photovoltaïque ou thermique) sur votre toiture.

Pascal

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
fred
11 février 2013 - 0 h 00 min

Serait-ce enfin les prémices d’une utilité de l’Europe ? Il serait tant, mais n’est-ce pas déjà beaucoup trop tard ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
500

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS