Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Le projet de loi Grenelle de l’environnement est quasi prêt
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le projet de loi Grenelle de l’environnement est quasi prêt

Selon un article du quotidien économique Les Echos, de ce jour, le texte du projet de loi issu du Grenelle de l’environnement serait sur les bureaux du Chef de l’Etat et de son Premier ministre pour un ultime arbitrage avant un passage à l’Assemblée nationale.

Pour le journal qui s’est procuré une ‘version quasi définitive’ du texte, l’objectif serait de placer la lutte contre le changement climatique au premier rang des politiques de l’Etat. A ce titre, le texte couvre un large éventail de domaines, allant de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre à la protection de la biodiversité, en passant par la santé et les problèmes de gouvernance. Néanmoins, comme on le pressentait déjà à la présentation des conclusions du Grenelle, le premier défi à relever va être économique avec près de 100 milliards d’euros à financer d’ici 2020.

Les 2 postes les plus coûteux devraient être la création de 2000 km de nouvelles voies ferrées à grande vitesse et la rénovation des bâtiments pour viser la basse consommation énergétique, avec des montants s’élevant respectivement à 69 milliards et 24 milliards d’euros. Toutefois, à ce dernier chiffrage, qui ne concerne que la seule mise aux normes thermiques des propriétés de l’Etat, il convient d’ajouter le coût des crédits d’impôts pour favoriser la rénovation d’environ 400 000 logements privés par an, les 179 millions d’aide pour les HLM, etc.

Au-delà de ces 2 poids lourds du Grenelle de l’environnement, Jean-Louis Borloo, le ministre du développement durable, aurait également prévu le passage à un mode de production biologique sur 20 % des terres cultivées et une division par deux des épandages de pesticides les plus nocifs.

Les tenants d’une meilleure prise en compte de la biodiversité ne sont également pas oubliés. Trois nouveaux parcs nationaux devraient voir le jour, tandis que l’Etat se porterait acquéreur de 20 000 hectares de zones humides, des milieux aussi riches que sensibles. Enfin, comme promis, les chercheurs devraient bénéficier d’un coup de pouce s’élevant à un milliard d’euros sur 4 ans, notamment pour travailler sur la problématique énergétique.

Cela dit, à l’heure où l’esprit de la loi OGM initialement présentée par le gouvernement a été profondément revu par les députés et les sénateurs, il serait très hasardeux de se prononcer sur le futur de ce texte après son passage devant les 2 assemblées…

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nounours
11 avril 2008 - 0 h 00 min

comment peut-on concilier croissance (au sens de nos politicards) et protection de l’environnement ?
merci de m’expliquer…mais je n’y crois pas
bien à vous tous


tseparis
12 avril 2008 - 0 h 00 min

L’autorisation de culture OGM en plein champs est totalement antinomique à la création d’une « production biologique sur 20% des terres cultivées » … à moins que JL Borloo n’envisage cette production bio enfermée sous serre ?? Puisque les OGM sont rois et auront la liberté de s’égayer à leur guise dans la nature française et alentours…
:-) )


Nanou
13 avril 2008 - 0 h 00 min

Je cite : »placer la lutte contre le changement climatique au premier rang des politiques de l’Etat ». [..] « l’Etat se porterait acquéreur de 20 000 hectares de zones humides, des milieux aussi riches que sensibles »
Dans le même temps, le Premier Ministre Fillon et le ministre Borloo, avec la bénédiction contre-nature de Jean-Marc Ayrault (PS, maire de Nantes) se sont précipités de signer la déclaration d’utilité publique d’un aéroport international gigantesque près de Nantes sur les communes de Notre-Dame-des-Landes, Treillières, Grandchamp des Fontaines et Vigneux de Bretagne. Ce projet détruirait irrémédiablement 2000 Ha d’un bocage humide de très grande qualité, un des derniers du département de Loire-Atlantique, doté d’une agriculture biologique et traditionnelle dynamique et contenant des espèces protégées. Et ce sous prétexte de « désenclaver Nantes » qui ne dispose il est vrai « que » d’un aéroport (et 3 autres dans un rayon de 100 km) et du TGV.
Plus d’informations et pétition sur http://acipa.free.fr
Pique-nique militant le dimanche 29 juin sur le terrain.


Jérôme
14 avril 2008 - 0 h 00 min

En faisant e type de déclaration, le gouvernement montre qu’il est totalement à côté de la plaque et qu’il est dans le lauvais goût du GreenWashing de plus en plus répendu.
Favoriser le développement des vols low cost, déployer hélicoptères et autres pour ne pas blesser la dictature chinoise lors du passage de la flamme olympique, ne pas changer les comportements de travail et de gaspillage en tt genre de nos dirigeants politiques… montrent l’efficacité que l’on peut attendre des mesures appliquées par le gouvernement en matière de DD… Des simples actions de com aux antipodes d’une pensée globale.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS