Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Le point sur l’habitat groupé
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le point sur l’habitat groupé

Habitat Groupé

Habitat groupé

Le mouvement de l’habitat groupé qui a connu ses premières manifestations dans les années 1970 refait parler de lui depuis quelques années. Cette nouvelle façon de penser l’habitat valorise l’autoconception, l’autopromotion et l’autogestion. Proposant dans la lignée des premières réalisations une vision de l’habitat fondée sur le « vivre ensemble », l’habitat groupé évolue à l’aune des enjeux de l’habitat durable.

Mutualiser des espaces de vie

Face aux modèles « traditionnels » de logements, en vente ou en location, l’habitat groupé s’est progressivement affirmé comme une alternative. On constate depuis quelques années, et ce partout en France, une demande de plus en plus importante d’un habitat plus convivial, ouvert sur la vie du quartier mais aussi plus économique et plus écologique. «  À chacun son logement avec un espace commun pour partager des repas de fêtes, des services, des réunions ou des activités culturelles, tous ensemble », explique sur leur site les précurseurs, le Mouvement pour l’Habitat Groupé Autogéré (MHGA) né en 1977, qui comptabilise une centaine de réalisations. En effet, un habitat groupé peut rassembler cinq, dix, quinze foyers dans le but de mettre en commun l’organisation de leurs logements ainsi que les espaces, les équipements, les activités qu’ils souhaitent partager. En substance, il s’agit de lieux de vie qui conjuguent logements privés et espaces de vie collectifs. Les différentes réalisations d’habitat groupé révèlent toutefois des distinctions dans les types de structures : Il existe des habitats groupés en promotion classique, par délégation de maîtrise d’ouvrage ou par autopromotion, une forme de plus en plus répandue.

Le développement de l’autopromotion

Dans cette mouvance, Eco-logis à Strasbourg est un des premiers immeubles d’habitat groupé construits en autopromotion depuis les années 2000. Ce projet porté par dix familles à travers un mode de démocratie participative a dévoilé un bâtiment particulièrement ambitieux du point de vue environnemental avec entre autres une isolation performante, la mise en valeur d’écomatériaux ou encore la présence de jardins partagés…Au-delà des ambitions premières de convivialité et de mutualisation des espaces de vie, les projets récents qui sortent de terre englobent donc des critères environnementaux : cet immeuble entièrement en bois répond ainsi aux performances BBC.

De plus, concernant la question économique, l’autopromotion semble apporter quelques réponses dans le contexte actuel de crise : « D’une part les coûts de promotion immobilière […] sont effectivement restreints par l’autopromotion voire selon les cas supprimés. D’autre part, les appartements peuvent être plus petits grâce aux espaces communs et à une rationalisation des plans pour une économie de 10 à 20 % selon les cas », explique Bruno Paroste, habitant de l’Eco-Logis de Strasbourg et auteur de l’ouvrage « Autopromotion, habitat groupé, écologie et liens sociaux ». Le coût global de l’opération s’élève à 2, 9 millions d’euros dont 1,8 millions d’euros pour les travaux. Le prix par appartement est d’environ 2950 €/m².

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS