Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Le personnel de l’AFD loge dans des maisons bioclimatiques en Martinique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le personnel de l’AFD loge dans des maisons bioclimatiques en Martinique

maison-bioclimatique

maison-bioclimatique

Dans les départements d’Outre-Mer, l’AFD (Agence française de développement) lutte contre la pauvreté et tente de favoriser le développement et la croissance économique de ces territoires. Présente en Martinique, l’agence a choisi de loger son personnel sur place dans des maisons bioclimatiques. Baptisés Villa Klébert et Villa Vieux Moulin, les deux édifices ont pris place à l’ancien emplacement de deux maisons détruites pour l’occasion, et affichent désormais fièrement leur certification HQE.

Les deux villas présentent une empreinte écologique réduite au maximum et se veulent exemplaires sur le plan énergétique : leur caractère « bioclimatique » leur permet de s’adapter le plus possible à leur environnement pour en tirer profit. Voyons cela de plus près…

Ce qu’il ne faut pas perdre de vue, dans des contrées tropicales, c’est que le climat est… tropical. Plutôt que d’installer une climatisation dans les maisons, les architectes ont favorisé la ventilation naturelle, en ne sur-isolant pas les murs et les combles de la maison, pour qu’elle puisse respirer. Ils sont même allés plus loin en perçant volontairement des tôles en façade pour favoriser les déperditions calorifiques, soit l’exact inverse des pratiques métropolitaines.

Pourquoi la tôle comme choix de matériau d’ailleurs ? Pour que les villas résistent mieux à l’humidité que si elles étaient en béton, et par impératif de sécurité : en zone sismique comme c’est le cas là-bas, les constructions sont conçues pour rester debout malgré quelques secousses.

Enfin, si l’on ajoute à cela les technologies vertes plus classiques que sont les panneaux photovoltaïques et thermiques, les systèmes de récupération des eaux de pluie, ou encore les éoliennes, on obtient deux maisons autonomes en énergie qui se fondent dans leur environnement sans l’altérer jamais.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS