Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » La Chine se met à l’habitat vert
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Chine se met à l’habitat vert

La Chine (1,3 milliard d’habitants) se développe à vive allure avec une croissance démographique annuelle de 0,8 %, soit 10,4 millions d’habitants supplémentaires par an. Cette croissance, tant démographique qu’économique (+ 8% en 2003) génère une demande de logements importante, faisant du pays le 1er constructeur mondial avec un rythme de 1 milliard de m2 par an. Parallèlement, les chinois aspirent à vivre mieux, dans des logements plus vastes, mieux équipés, bien chauffés en hiver et climatisés en été.

Cette hausse de la demande énergétique est en grande partie satisfaite par l’utilisation de charbon comme principal combustible avec, à la clé, une importante pollution atmosphérique en milieu urbain. Au-delà des dizaines de grandes agglomérations confrontées à la pollution de l’air, l’augmentation des consommations énergétiques mal maîtrisées a également des répercussions considérables sur l’environnement de la planète, avec notamment une ‘explosion’ des émissions de gaz à effet de serre. Bien que non concernée par le protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre, la Chine tente néanmoins, progressivement, de contrôler depuis quelques années ses émissions de gaz et, d’une manière générale, l’impact de sa croissance sur l’environnement.

L’efficacité énergétique du secteur du bâtiment est au coeur du problème, et plusieurs expériences ont démontré qu’il était possible, à faible coût, de parvenir facilement à 50 % d’économies d’énergie. Ainsi, un programme de coopération franco chinois chiffre le surcoût de construction à moins de 7 %. Quand on sait qu’un logement non isolé à Pékin émet environ 7 tonnes de CO2 par an pour son chauffage et qu’il est possible de réduire cette quantité de 50 % en l’isolant et en améliorant la régulation du chauffage, l’enjeu vaut largement l’investissement.

Ainsi, les autorités chinoises espèrent qu’en 2010 plus d’un tiers des nouvelles constructions intégreront des normes ‘vertes’, à la fois en matière de technique de construction et de bilan énergétique. L’objectif annoncé est également de parvenir, à cette date, de faire baisser de 50 % la consommation d’énergie de toutes les nouvelles constructions en milieu urbain. Dans un second temps, soit d’ici 2020, les constructions vertes et celles qui économisent de l’énergie devront se généraliser davantage pour atteindre une baisse de 65 % dans l’ensemble du pays.

Selon Qiu Baoxing, vice-ministre de la construction, si la Chine parvenait à cet objectif, la quantité de dioxyde de carbone non-émise, serait équivalente aux émissions totales du Royaume-Uni.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 février 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS