Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » L’OMS tire la sonnette d’alarme concernant la pollution atmosphérique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’OMS tire la sonnette d’alarme concernant la pollution atmosphérique

Près de deux millions de morts par an, c’est le triste bilan à mettre à l’actif de la pollution atmosphérique. Problème de santé publique flagrant, la qualité de l’air est un des chevaux de bataille de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui vient de publier ses nouvelles préconisations en la matière. Elaborées en tenant compte de milliers d’études récentes, elles recommandent pour la première fois des objectifs ambitieux et uniformes à l’échelle planétaire, en demandant un durcissement généralisé des normes avec l’abaissement des niveaux de polluants atmosphériques.

L’OMS affirme que pour éviter tout atteinte à la santé les concentrations de PM10 (1) devraient être inférieures à 20 microgrammes (µg) par mètre cube, celles de l’ozone abaissées de 120 à 100 µg/m3 et celles du dioxyde de soufre de 125 à 20 µg/m3. Selon Maria Neira, de l’OMS, à elle seule la réduction des taux de PM10 dans l’atmosphère serait en ‘mesure de réduire le nombre de décès de près de 15 %’.

Si la pollution atmosphérique, qu’elle soit sous forme de matières particulaires, de dioxyde de soufre, d’ozone ou de dioxyde d’azote, a de graves répercussions sur la santé (problèmes respiratoires, cardiaques, cancers, etc.), force est de constater que pour l’heure de nombreux pays ne disposent même pas d’une réglementation en la matière.

Si l’OMS accepte la nécessité pour les gouvernements d’établir leurs normes nationales en tenant compte de leurs particularités, les préconisations émises indiquent les niveaux de pollution auxquels le risque pour la santé est minimal et sont donc, à ce titre, selon l’organisation ‘… une base sur laquelle tous les pays pourront élaborer leurs propres normes de qualité ainsi que des politiques en faveur de la santé reposant sur des données scientifiques solides’.

Cécile Fargue
(1) PM10 désigne les poussières fines en suspension d’un diamètre inférieur à 10 micromètres, donc trop petites pour être filtrées par le nez ou la gorge. Elles proviennent notamment de la combustion de carburants fossiles et sont la cause d’affections des voies respiratoires, du système cardiovasculaire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 octobre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS