Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Des murs végétaux pour dépolluer l’air des gares
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des murs végétaux pour dépolluer l’air des gares

La gare SNCF parisienne de Magenta, dédiée au trafic de banlieue, inaugure le premier mur végétal dépolluant en espace clos au monde. Installé à 8 m du sol, sur le passage de 70 000 voyageurs quotidiens, il forme une surface végétale de 14 x 5 m composée de plus de 3 000 plantes de 31 espèces végétales différentes. Parmi ces plantes, l’œil averti distinguera l’araignée (Chlorophytum comosum), qui absorbe le monoxyde de carbone, le formaldéhyde, le toluène et le xylène; le lierre (Hedera helix), pour absorber le formaldéhyde, le benzène et le xylène; ou encore le philodendron (Philodendron scandens) contre le formaldéhyde et le trichloréthylène.


Installé à 8 m du sol pour éviter les dégradations, ce mur végétal dépolluant pèse près de 18 tonnes


Les capacités d’épuration de l’air par les plantes ont été mises en évidence dans les années quatre-vingt. Réalisés pour le compte de la NASA, les premiers travaux scientifiques avaient pour objectif la purification de l’air des engins spatiaux, navettes et stations orbitales. Dans le cas présent, le principe de dépollution met en œuvre deux pompes qui dirigent l’air de la gare vers le mur végétal. Les particules polluantes se fixent alors dans la terre, laquelle joue un rôle de stockage, de filtration et de transformation via l’activité des micro-organismes présents, simultanément à l’action assainissante du feuillage et des racines.

Expérimental, ce mur doit faire la preuve de son efficacité. A cette fin, des mesures de qualité de l’air ont été réalisées avant son installation et seront comparées à de nouvelles évaluations dans un an. Si le test s’avère concluant, il est vraisemblable que des réalisations semblables voient le jour dans d’autres espaces confinés ferroviaires.

Pascal Farcy
Photo © SNCF – Yolande Freyer

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 mai 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cuicui
22 mai 2010 - 0 h 00 min

On ne peut qu’applaudir a de telles réalisations en s’etonnant toutefois que l’air soit propulsé mécaniquement vers le haut Est ce nécessaire?
Si un tel mur de 15 M2 depollutionne naturellement une gare,une surface comme un terrain de foot ball gazonné doit en fabriquer de l’oxygène. On peut dès lors s’etonner,écologiquement parlant, de voir les pelouses de ces terrains remplacées par des moquettes en plastique pollueuses lors de leur fabrication puis lors de leur entretien.Mais personne ne semble s’en emouvoir surtout le supporter de base qui paye sans broncher…. comme a son habitude…..


sophie des noisettes
23 mai 2010 - 0 h 00 min

Le vert botanique se marie bien avec le Magenta! Bonne décision des responsables en espérant qu’ ils fassent des émules. Un peu de recul sur cette expérience est nécessaire toutefois


Gaby
8 juin 2010 - 0 h 00 min

Adepte du monde végétal et des plantes dépolluantes telles que le Draceana et le Chlorophytum, donc des murs vegetaux, je soutien de tout cœur ce magnifique projet… Si vous voulez suivre l’actualité du mur vegetal, je vous conseille ce site d’information : http://urbangarden.fr/ et pour le tableau vegetal qui en est le modèle réduit http://www.small-garden.fr/ avec de jolies illustrations de tableaux vegetaux.
J’espère que ce projet va permettre au concept de se développer…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
75

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS