Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Constructions en bois : halte aux prejugés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Constructions en bois : halte aux prejugés

construction d'une maison en bois

structure bois pour les maisons

Si demain vous annonciez faire construire une maison en bois, les premières réactions seraient probablement positives, précédant de peu de nombreuses interrogations, pour ne pas dire inquiétudes, comparant la future bâtisse avec la « Maison des Trois Petits Cochons » ou l’abri réalisé au fond du jardin et qui affiche rapidement le poids des années !

Solidité, résistance au feu et longévité

En matière de résistance au feu, l’imaginaire populaire est à l’opposé de la réalité. Si le bois brûle, il perd sa résistance mécanique 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier. Dans un incendie, le bois se consume progressivement, quand l’acier se tord et le béton projette des particules de ciment. Une performance qui vaut au bois d’être utilisé dans la fabrication des portes coupe-feu

Concernant certains insectes et champignons, il est vrai que le bois ne les laisse pas indifférents. Toutefois, comme tous les êtres vivants, ils ont besoin d’eau, d’air et d’une température adéquate pour se développer. En l’absence d’une seule de ces composantes leur développement est stoppé, tout comme la dégradation occasionnée. Aussi, avant le choix d’essences résistantes et l’application d’éventuels traitements, ce sont la conception, la mise en œuvre et l’entretien des constructions visent à préserver le bois de toute humidité de longue durée. Le niveau de performance actuel fait que l’on construit dorénavant des maisons en bois dans des zones à termites.

Déforestation

En la matière, il faut savoir que la durée de vie d’une maison en bois est supérieure à la croissance des arbres utilisés pour la construire. Autrement dit, si les arbres coupés, pour sa construction, sont remplacés par des plants d’essences identiques, ces derniers arriveront à maturité tandis que la maison sera encore en bon état. D’autre part, la déforestation concerne essentiellement les forêts exotiques, dont les bois ne sont pas utilisés par le secteur de la construction pour une simple question de coût.

Coût et entretien

Si la construction bois demeure encore orientée « haut de gamme » en France, sa démocratisation est en cours. Ainsi, l’écart de prix avec le traditionnel est de plus en plus souvent nul, notamment avec l’ossature bois, la technique la plus répandue et abordable sur le marché.

Côté entretien, une maison en bois n’a rien à voir avec une paire de volet qu’il faut repeindre régulièrement. Sa structure ne nécessite aucune intervention et, si ses murs sont couverts d’un bardage (1), le choix d’une essence naturellement résistante aux intempéries (red cedar, mélèze, douglas …), ou l’application d’un traitement autoclave ou thermique, garantit sa durabilité sans intervention ultérieure. Dans le cas d’un bardage peint ou lasuré, la longévité est moindre, avec une dizaine d’années pour les meilleurs produits.

Toutes les finitions extérieures sont envisageables sur la plupart des maisons en bois, y compris un crépi comme pour une solution maçonnée.

Légende photo : Revêtement extérieur en bois, avec des planches le plus souvent disposées horizontalement et espacées de quelques centimètres de la structure.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 juin 2012 à 01:57

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
230

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS