Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » Annulation des contrats d’exploitation forestière au Congo
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Annulation des contrats d’exploitation forestière au Congo

La République Démocratique du Congo (RDC), dont la forêt est, après l’Amazonie, une des plus vastes du monde, vient d’annuler 60 % de ses contrats d’exploitation forestière.

Six mois d’enquête ont été nécessaires pour vérifier le respect des normes environnementales et le niveau de corruption pour les quelque 156 concessions forestières de RDC. A l’issu de cet audit, financé par la Banque Mondiale, seulement 65 contrats d’exploitation se sont avérés viables. Le Ministre de l’Environnement, Jose Endundo, a annoncé que tous les autres contrats seront annulés et a garanti que l’Etat congolais s’engageait désormais vers une gestion durable de ses forêts (1). Une gestion durable dirait-on, certes, mais également rentable pour un Etat qui cherche à reprendre le contrôle sur les ressources naturelles de son territoire. Car, dans ce pays, face à l’industrie du bois, les cas de malversation et la corruption sont des plus flagrants. La RDC exporte environs 200 000 m3 de bois par an, générant 37 millions d’euros de revenus. Et alors que l’Etat ne perçoit de cette manne que 1,3 million de taxes et d’impôts, les populations locales, quant à elles, attendent toujours les écoles ou les infrastructures promises par les compagnies. D’après Greenpeace, qui enquête depuis plusieurs années sur les procédures financières des sociétés forestières, il s’est mis en place, en RDC, un véritable système d’évasion fiscale grâce à la sous-facturation du bois qui s’organise entre les filiales.

Le bassin du Congo est d’une valeur inestimable, non seulement en terme de biodiversité et de ressources pour les populations locales, mais également au regard du changement climatique. Jusqu’alors, 25 % de cet écosystème se trouvait sous le contrôle de l’industrie du bois. Au rythme actuel de l’exploitation, le Congo pourrait perdre 40 % de sa surface forestière d’ici les 40 prochaines années.

La corruption avait permis l’obtention de contrats des plus douteux, en sévissant durant la guerre et les années qui suivirent. Alors, aujourd’hui, tandis que le gouvernement entreprend cette nouvelle politique de gestion forestière, en face des trois puissants groupes que sont Danzer, Sodefor et Safbois (66 % de tout le bois exporté du pays), il est à espérer que la RDC aura suffisamment de stabilité politique pour résister à la pression.

Elisabeth Leciak
1- Voir sur la problématique de la gestion durable des forêts l’article ‘Certifier l’incertifiable’ du numéro 23 du magazine Echo Nature.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 février 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
philou
5 février 2009 - 0 h 00 min

Un petit pas dans la jungle …



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
39

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS