Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Habitat » 2 500 tonnes de compost par an, pour les déchets de Lorient
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






2 500 tonnes de compost par an, pour les déchets de Lorient

Grâce à la discipline dont font preuve ses habitants en matière de tri des déchets, l’agglomération de Cap l’Orient (1) a pu mettre en place un système de traitement des déchets particulièrement efficace. Alors que la majorité des bio déchets, ou déchets fermentescibles, générés par les ménages est encore mélangée aux ordures ménagères résiduelles, l’agglomération lorientaise s’est distinguée en instaurant une collecte séparative. Via un système de collecte dit de « porte-à-porte », reposant notamment sur des bacs dédiés ou des sacs biodégradables, plus de 7 000 tonnes de déchets fermentescibles ont ainsi été récoltés en 2008.

Or, initiée en 2002, une filière spécialisée prend désormais en charge ces déchets et assure leur revalorisation. Une fois collectés, ils sont entreposés durant trois semaines dans des tunnels de compostage, où sont maintenus une température et un degré d’humidité déterminés. Le compost (2) ainsi produit entre ensuite en phase dite de « maturation », au cours de laquelle il est disposé en tas et régulièrement aéré. Après un affinage ultime, il est commercialisé auprès des agriculteurs de l’agglomération ou mis à disposition des communes pour l’entretien de leurs espaces verts. Chaque année, environ 2 500 tonnes de compost sont ainsi produites pour l’intégralité de l’agglomération, celle-ci comptant un peu moins de 200 000 habitants.

Concernant le reste des déchets ménagers, Cap l’Orient a opté pour la technique de l’enfouissement des déchets. Intégrant une usine de traitement biologique des déchets, mise en service en 2005, le dispositif procède à une phase initiale de tri entre les encombrants et les déchets ménagers résiduels (DMR). Les premiers sont broyés et déferraillés, les seconds partent sur des tapis roulants pour subir un sort similaire avant d’être stockés dans l’un des 22 tunnels prévus à cet effet. Via un système d’aération forcé et d’aspersion d’eau, une température proche des 70 °C et un taux d’humidité presque saturé permettent de reproduire des conditions optimales de fermentation destinées à venir à bout de la matière organique. Après cinq semaines de stockage au sein de ces tunnels, le volume des tonnages de DMR à enfouir est réduit de 40 %, aux dires de l’agglomération. Seuls les plastiques, les tissus ou produits non dégradables auront résisté à ce traitement de stabilisation.

Cécile Cassier
1- Située en Bretagne du Sud, la communauté d’agglomération Cap l’Orient regroupe 19 communes (dont la ville de Lorient) et compte près de 200 000 habitants.

2- Voir notre dossier dossier ‘compost’.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
278

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS