Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Eteignez ces vitrines que je ne saurais voir !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
ile-dechets-NY

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine

Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. IKEA en route vers l’indépendance énergétique
  2. Obsolescence programmée : l’affichage de la ...
  3. Faire sa lessive dans une roue à aubes : ...
  4. Smartphones, rasoirs & co. : bon ou ...
  5. Transformer le marc de café en carburant

Focus Sur
collecte et réparation de déchets électronique DEEE
Smartphones, rasoirs & co. : bon ou mauvais état, des conseils pour s’en défaire

Le dossier du mois
Copyright Gabriele Diamanti
Gabriele Diamanti. Voilà un nom qui ne vous dit probablement rien. Pourtant, ce designer italien a mis au point un objet qui pourrait bien sauver la vie de millions de gens partout sur le globe. Le nom de son invention : « Eliodomestico« , soit un distillateur qui transforme l’eau salée en eau potable grâce à la seule énergie solaire. Car pendant que la France gaspille allègrement [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Eteignez ces vitrines que je ne saurais voir !

eclairage des batiments la nuit

eclairage des batiments la nuit

C’est un grand classique de l’internet : les photos satellites de la Terre, prises de nuit. Ainsi, l’on s’amuse à retrouver les centres urbains, à imaginer les frontières, et même à retrouver la Corée du Nord, la seule terre asiatique où aucune lumière n’émerge… Avec la parution le 29 janvier dernier d’un nouvel arrêté au Journal Officiel, la France pourrait apparaître bien moins scintillante lors des prochaines photographies du genre.

En effet, à partir du 1er juillet 2013, cet arrêté « restreint l’éclairage nocturne des commerces, de leurs vitrines et des bureaux ». Plus précisément, le texte avance la chose suivante : « Les illuminations des façades des bâtiments sont éteintes au plus tard à 1 heure du matin (…) et les éclairages des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition sont éteints au plus tard à 1 heure ou une heure après la fin de l’occupation de ces locaux si celle-ci intervient plus tardivement ». Cependant, des dérogations peuvent être accordées, et les Champs-Elysées devraient par exemple en bénéficier : leurs vitrines continueront d’attirer les regards même en pleine nuit.

Concrètement, cette décision s’inscrit dans un vaste plan d’économies d’énergie : en éteignant simplement les vitrines et les bureaux quelques heures par nuit, les autorités estiment que les économies d’énergie réalisées seront équivalentes à la consommation annuelle d’une ville de 750 000 habitants, soit le nombre d’habitants de la ville de Lyon ajoutés à ceux de Montpellier. Loin d’être anodine, cette mesure devrait en outre éviter l’émission de 250 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

En imposant de telles dispositions, la ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, entend modifier les comportements de gaspillage auxquels nous sommes habitués : « L’un des grands objectifs, c’est un changement culturel, c’est à dire qu’on arrête avec le ‘toujours consommer plus d’énergie pour en produire plus’ et qu’on soit dans une logique de sobriété énergétique« . Les habitants des villes pourront peut-être profiter de cette disposition pour retrouver la joie des plaisirs simples, comme celui de lever les yeux, la nuit, et d’apercevoir les étoiles. Ce qu’un éclairage trop puissant au sol ne permet plus depuis de trop longues années. Sans oublier l’impact sur la faune d’un éclairage nocturne permanent, qui chamboule la perception du jour et de la nuit, modifie les comportements, la communication entre espèces, ainsi que les cycles de reproduction.

Si l’on posait la question : Qui fait du lèche-vitrine à 3 heures du matin ? La réponse serait : Personne. La mesure devrait alors passer comme une lettre à la poste.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 07 mars 2013 à 09:45

90 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
24 mars 2013 - 16 h 54 min

Les lois du commerce sont impénétrables…celles des économies d’énergie non plus

Bienvenue à une mesurette sur les vitrines, mais pour combien d’attente encore avant une loi protègant le droit de tout un chacun à l’obscurité naturelle ?
Les lampadaires qui éclairent plein pot nos maisons, immeubles et autres espaces vitaux,ne semblent pas près de disparaitre, alors que si une espèce vivante pâtit de cette pollution chaque nuit, c’est bien la notre: mais il est vrai qu’en général ceux qui décident de notre bien vivent bien au chaud dans d’obscures propriétés boisées, loin de leurs administrés.. encore que certains sont tellement cons qu’ils vont encore installer chez eux des réverbères décoratifs, histoire de ne pas avoir peur du grand méchant loup, qui comme chacun le sait,va venir les manger.

Vivement le retour à la bougie, qui ne saurait tarder, une fois qu’une de nos centrales Nucléaires aura pétée.


Ludovic Frère
25 avril 2013 - 17 h 08 min

Encore faudrait-il faire appliquer la loi !!! Par ailleurs, votre article mélange deux problèmes, tout en mettant en évidence la contradiction des pouvoirs publics : on interdis l’éclairage des vitrines, payé par les commerçants aux-mêmes, qui n’a aucune incidence sur le manque croissant d’obscurité nocturne (nuisant à la faune…), alors que rien n’est fait pour inciter ou contraindre les collectivités à changer leur éclairage pour le remplacer par du matériel (diodes) économe en énergie, qui permet de diminuer considérablement la pollution lumineuse, comme l’a fait – en partie hélas – la ville de Rouen par exemple, dont l’obscurité – relative – se détache des communes environnantes !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1152

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS