Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Voiture électrique, les Japonais prêts pour 2009
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Voiture électrique, les Japonais prêts pour 2009

Le premier constructeur automobile ‘important’ à commercialiser une voiture électrique en France pourrait être le japonais Mitsubishi, et ce dès l’année prochaine avec une voiture d’un gabarit similaire à la première Twingo de Renault (3,4 m de long).

Bien que dérivée de la microcar ‘i’ à moteur thermique, commercialisée au Japon, cette voiture dénommée i-MIEV, pour Mitsubishi Innovative Electric Vehicle, a été entièrement repensée quand à son agencement. En conséquence, son ‘électrification’ n’a en rien impacté sur son étonnante habitabilité, les 4 places pour adulte et le coffre demeurent, crédibilisant la démarche du constructeur.


Techniquement, les batteries trouvent leur place sous le plancher et procurent jusqu’à 160 km d’autonomie à la voiture. Leur recharge peut se faire en 7 heures, chez-soi, avec une prise conventionnelle de 15 A, ou sur des bornes de recharge rapide avec 80 % en 30 minutes. Le moteur d’une puissance de 47 kW (l’équivalent d’un moteur thermique de 63 ch) permet d’emmener les 1 080 kg de la i-MIEV à 130 km/h et offre des accélérations vigoureuses grâce à un couple important et immédiatement disponible de 180 Nm. Au niveau bruit de fonctionnement et vibrations, le moteur électrique s’impose une fois de plus avec quasiment les seuls bruits aérodynamiques et de roulements audibles. Bref, par rapport à la version essence existante, le match tourne à l’avantage de l’électrique sans discussion possible.

L’écart entre les 2 versions se creuse encore plus dès lors que l’on intègre l’aspect coût d’utilisation, avec au Japon, selon Mitsubishi, un coût kilométrique divisé par 9 pour une recharge des batteries la nuit, et divisé par 3 pour un chargement de jour.

Actuellement en fin de test par divers partenaires au Japon, la Mitsubishi i-MIEV devrait être commercialisée au Japon à compter du 2e trimestre 2009, à un coût deux fois supérieur à la version essence mais avec budget au kilomètre parcouru imbattable. En France, bien que le constructeur reste évasif, elle pourrait rapidement apparaître sur le marché, dans une fourchette tarifaire oscillant entre 16 000 et 20 000 €, bonus écologique non-compris.

Au niveau environnement, il est à noter que Mitsubishi joue la transparence, à l’opposé des autres constructeurs qui présentent le véhicule électrique comme équivalent à zéro émission de CO2. Ainsi, le constructeur japonais a évalué les émissions correspondantes aux batteries à 41 gr de CO2 par kilomètre parcouru, soit une baisse de 72 % par rapport à la version essence.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
leefoo91
16 octobre 2008 - 0 h 00 min

je pense ,comme beaucoup de mes amis ,qui ont la chance de posséder deux voitures, que le prochain achat dans ce domaine ( et très rapidement ) sera un véhicule électrique du type de cette Mitsubichi. J’ai entendu beaucoup de commentaires sur ce sujet ( journalistes , spécialistes auto , et autre fabricants Français ) comme quoi le Français n’était pas prêt à l’achat d’une voiture électrique!! personnellement je n’ai pas été contacté ou sondé ,et je vous suggère de faire une pétition pour connaître le nombre de gens qui potentiellement sont prêt à lacher la deuxième voiture et de l’échanger pour une voiture de ce type.


hydrogene
17 octobre 2008 - 0 h 00 min

Merci bien, je ne veux pas de votre bombe à retardement ! Les effets des champs électromagnétiques sont néfastes pour la santé. Je ne veux pas m’asseoir sur des batteries alors que la voiture à air comprimé ne pose pas ce problème. De plus la fabrication des batteries est une source de pollution qu’on pourrait éviter alors que certains proposent de les multiplier pour simplement pouvoir les échanger rapidement afin de repartir  » le plein fait ». Non merci. HHC


maxoucou
19 octobre 2008 - 0 h 00 min

Cette voiture est assez intéressante pour le futur car elle pollue beaucoup moins que les voitures à essence mais le seul problème est le prix !!!!


laticia
20 octobre 2008 - 0 h 00 min

Toujours pareil, les voitures à l’eau existent depuis longtemps mais ça ne doit pas se savoir. Je revoie à l’adresse suivante http://www.voitureh2o.com et espère voir quelque chose soit par internet soit par médias non pollué.
A quand l’association de tous les petits malins révoltés contre le système dominant et écrasant juste pour se faire du fric sur leur dos?


jdautz
23 octobre 2008 - 0 h 00 min

Il y a actuellement un énorme problème sur les batteries des véhicules électriques existant. Le seul moyen de s’en fournir est de les louer au concessionaire. Inutile de dire que cette méthode de commercialisation ne favorise pas la concurence!

Le résultat est un prix très élevé des batteries. J’espère qu’un jour on fixera des normes et obligations permettant une concurence sur ce point.

Quand a dire que la batterie est une solution de masse… métaux lourds, acides, bilan énergétique médiocre… la composition n’est pas très encourageante sinon pour dépoluer les centre-villes. Des véhicules à alimentation par rails électriques/magnétiques ou cateners seraient bien moins poluants.

Par ailleurs, stop au hoax et autres bidonages:

- L’eau a beaucoup de qualités, énormément même, mais c’est un composé chimique particulièrement stable. La dénomination « moteur à eau » est du pur bidonage dans tout les cas envisageables, au mieux c’est un moteur aussi efficace que mettre une éolienne sur sa mobylette pour récupérer l’énergie du vent créé par la vitesse. On ne pourra jamais produire de l’énergie avec de l’eau, au mieux récupérer l’énergie (ce qui se fait avec les barrages et la vapeur pour ne parler que du plus ancien).

- Si je ne recommanderais pas des champs magnétiques excessifs dans l’état actuel de la science, il faut voir ce qui est excessif. Un véhicule électrique ne risque en aucun cas d’être nocif sur ce plan, sauf peut-être en dormant la tête collée entre 3 moteurs? Tout est dangeureux a dose très excessive, même l’eau pure ]:-> pas besoin de se promener en combinaison de lignard EDF pour utiliser un four ou une voiture électrique et se promener hors du désert.

Bref, assez de pollution intellectuelle, quand on a un doute, on se renseigne auprès de gens et organismes sérieux avec une méthodologie solide, et pas auprès des chasseurs de fantôme et d’inventeurs de mouvements perpétuels.

Amicalement
Jérôme



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
160

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS