Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Total, Shell, Eni : les magnats pétroliers pillent le Nigeria
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Total, Shell, Eni : les magnats pétroliers pillent le Nigeria

En septembre 2011, un collectif d’ONG (1) s’est rendu en mission de terrain dans le Delta du Niger. Dans leur rapport « La réalité derrière la sécurité énergétique de l’Union européenne », elles témoignent des dégâts sociaux et environnementaux causés par les compagnies pétrolières Total, Shell et Eni au Nigeria. Suite à d’importantes fuites de pétrole du géant pétrolier anglo-néerlandais Shell en 2004, 2008 et 2009, la communauté Goi a été contrainte d’abandonner ses terres agricoles. De même, bien qu’informée depuis 2005 des effets néfastes du torchage du gaz sur la santé et l’environnement, la multinationale italienne Eni maintient cette pratique. Selon les Amis de la Terre, en mai 2011, le PDG d’Eni avait pourtant garanti aux actionnaires l’abandon du torchage en juin 2011.

Implantée au Nigeria depuis 1962, la multinationale française Total y extrait 10 % de sa production globale de pétrole. Or, si elle se targue sur son site Internet d’avoir établi des « relations cordiales » avec les communautés locales, l’enquête réalisée sur place révèle une tout autre réalité. Les témoignages attestent d’expulsions forcées survenues en 2006, privant les populations de leurs moyens de subsistance sans compensation aucune. En novembre 2010, une manifestation pacifique, contre le non respect d’un protocole d’entente signée entre Total et les populations locales, s’illustra par la mort de deux personnes et plusieurs blessés.

En 2008, la compagnie Shell doit répondre de deux déversements d’hydrocarbures à Bodo, en pays ogoni, dans le Delta du Niger. Selon une évaluation indépendante, la quantité de pétrole échappée de l’oléoduc aurait pu atteindre les 4 000 barils par jour. D’après Amnesty International, la compagnie, dont les profits pour juillet – septembre 2011 s’élèvent à environ 5,2 milliards d’euros, a initialement fourni 50 sacs de riz, des haricots, du sucre et des tomates en guise d’aide humanitaire. Sans réparation, ni indemnisation autre depuis lors, les habitants de Bodo ont ouvert une procédure judiciaire auprès des tribunaux du Royaume-Uni cette année. Le 10 novembre dernier, Amnesty International et le Centre nigérian pour l’environnement, les droits humains et le développement (CEHRD) déclarèrent que Shell devait s’engager à effectuer un versement d’environ 722 millions d’euros pour initier la première phase de dépollution dans le Delta du Niger.

Pour les ONG, les compagnies pétrolières, leurs pays d’origine et le gouvernement nigérian ont tous une lourde responsabilité dans la dévastation sociale et environnementale du Delta du Niger. Une juridiction contraignante doit être mise en place, dès à présent, pour que chacun prenne ses responsabilités. En outre, des études environnementales sont nécessaires dans chacun des territoires concernés par la prospection pétrolière. Mais, plus globalement, c’est l’ensemble de la stratégie de « sécurité énergétique » qui doit être repensée. Premier importateur d’énergie dans le monde, l’UE importe plus de 52 % de son énergie totale et sa dépendance au pétrole représente 83,5 %. Le pétrole en provenance du Nigeria représente 20 % du pétrole commercialisé sur le territoire européen.

Cécile Cassier
1- Campagna per la Riforma della Banca Mondiale, Environmental Rights Action, CEE Bankwatch, Les Amis de la Terre et The Corner House.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 novembre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
fred
20 novembre 2011 - 0 h 00 min

Si on ne pille pas leur pétrole, comment je fais moi pour gaver mes gosses de 30 cadeaux inutiles en plastoc à Noël? Comment je fais moi pour pouvoir polluer tranquillement dans les bouchons à Paris dans mon gros 4×4 consommant 25L au 100 ? Merde, ça suffit quoi, moi aussi j’ai de droit de pourrir la planète, tout autant que Total et les autres.

Ce qui est un peu embêtant dans l’histoire, c’est que l’air sera bientôt tellement vicié là-bas que la chasse au nigérien sera interdite. Dommage…

Et pour mes gosses, je m’en fout, j’en ai fait pour mon petit plaisir personnel, et qu’ils héritent d’une planète en état de décomposition avancée, je m’en balance comme de l’an 40…

Comme dirait Sarko: l’environnement, ça suffit ! Un visionnaire cet homme…


Babou
20 novembre 2011 - 0 h 00 min

J’adore l’humour noir (pétrole) de Fred dont on sait qu’il pense tout le contraire. Mais ça interpelle… Moi aussi je suis horrifiée par ce mépris des profiteurs… et pourtant, sur que je ne suis pas vigilante tout le temps et que je cède à la tentation du toujours consommer plus… qui contribue (pour l’instant en tout cas) à une demande croissante de pétrole… et du coup, je justifie (en partie seulement je l’espère)le continuum du processus… bon, ça arrange bien les actionnaires desdites compagnies, quand même !!!


lupus
20 novembre 2011 - 0 h 00 min

D’accord avec Fred et de plus je pense que tout ça c’est de la faute aux assistés sociaux qui volent le peuple. Sarkozy l’a dit : « les voleurs ce sont les fraudeurs qui font de fausses déclarations ». C’est pas Total qui touche le RSA, que je sache ?
Alors laissons travailler plus ceux qui veulent gagner plus.
De plus je suis sûr que les Nigériens sont tous des assistés sociaux également qui ne sauraient pas quoi faire de ce pétrole, (de toute façon l’homme africain n’est pas encore entré dans l’histoire, comme dit notre président).


stardiet
24 novembre 2011 - 0 h 00 min

C’est odieux il n’y a qu’une solution; il faut changer le système, nationaliser les grands pétrolier car l’état Français ne pourrait pas se permettre sans un tollé mondial de telles méthodes vis à vis du peuple Nigérian. Je vais contester à mon petit niveau, je ne vais plus faire mon plein ni chez Shell, ni chez Total.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
58

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS