Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Thons et algues inspirent un producteur d’électricité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Thons et algues inspirent un producteur d’électricité

Pour produire de l’électricité d’origine renouvelable, on connaissait déjà le serpent de mer Pélamis (1), maintenant il existe la queue de thon et le kelp (une algue géante). Dénommés respectivement Biostream et Biowave, ces 2 nouveaux concepts entendent convertir l’énergie de la mer.

Positionné dans les grandes profondeurs, le Biostream profite des courants marins, tandis que le Biowave est fixé entre 10 et 50 m de fond pour utiliser l’énergie des vagues à la manière d’une algue qui ondule.

Réalisés en matériaux composites pour limiter les méfaits du milieu marin (corrosion…), les 2 dispositifs ont une mobilité totale (360°) sur un axe vertical, afin de bénéficier d’un positionnement toujours optimal. Leurs mouvements sont transmis à un générateur magnétique qui se charge de les transformer en énergie électrique, laquelle est acheminée sur terre via un câble sous-marin.

A l’instar du Pélamis, ces procédés devraient présenter une grande souplesse d’utilisation et être installés sous forme de petites centrales de quelques unités à des installations comprenant des dizaines de modules. Selon Biopower System, la société australienne qui développe le concept, sachant que chaque unité pourrait produire près de 2 mégawatts, des parcs d’une centaine de mégawatts pourraient voir le jour.

Au niveau calendrier, la société devrait achever ses derniers tests en situation réelle en 2008, pour une commercialisation prévue à compter de 2009.

Pascal Farcy
Illustrations © Biopower System
1- Le Pélamis est constitué de 4 modules cylindriques articulés les uns aux autres. Il est actuellement en phase de test grandeur nature sur les côtes portugaises.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 avril 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
65

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS