Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Première plainte au pénal contre des éoliennes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Première plainte au pénal contre des éoliennes

L’association « Le vent qui souffle à travers la montagne » a déposé une plainte au pénal (1) le vendredi 17 juin pour « mise en danger de la vie d’autrui », auprès du Procureur de la République de Cusset, car les éoliennes seraient dangereuses pour la santé.

En effet, cette association se fonde sur un rapport de Nicole Lachat (biologiste suisse) qui évoque le danger des infrasons (2) qu’émettent les éoliennes. Ces bruits sont trop graves pour être perçus par l’oreille humaine mais une exposition prolongée pourrait se révéler néfaste.

Il faut savoir que les infrasons naturels existent avec le tonnerre, les avalanches .. Dans notre vie courante nous les retrouvons aussi avec le passage des camions, motos, trains, avec les claquements de portes, à l’essorage d’une machine à laver mais ceux-ci sont la plupart du temps passagers.

Il existerait donc un syndrome éolien dû aux infrasons où plusieurs symptômes seraient pris en compte (troubles du sommeil, vertiges, bourdonnement dans les oreilles, troubles de la vue, etc. ..).

Ce syndrome ne repose pour le moment sur aucune étude scientifique définitive et du fait de la variabilité dans la tolérance au bruit d’une personne il est compliqué de le quantifier.

Cette plainte contre ces 8 éoliennes, implantées dans l’Allier, aura-t-elle ou non une suite favorable ?

Vaut-il mieux avoir des parcs éoliens ou des centrales nucléaires, ou avons-nous besoin des deux ?

Les  Japonais  trancheraient sûrement en faveur des éoliennes.

Gina
1- Au sens strict «déposer plainte » suppose que l’on est en matière pénale .. On ne peut déposer une plainte pénale que si une infraction, prévue par le code pénal (contravention, délit ou crime), a été commise.

2- Un infrason est un son dont la fréquence est inférieure à 20 Hertz, donc trop basse pour être perçu par l’oreille humaine mais, nous pouvons la ressentir avec notre corps.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 août 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
laurence
20 août 2011 - 0 h 00 min

Les Japonais choisir des éoliennes ? Mais vous rêvez !


mouchamiel
21 août 2011 - 0 h 00 min

sans vouloir remattre en cause l’état mental de certaines personnes, il y a vraiment des gens qui ont du temps à perdre ….
Ces braves feraient certainement mieux de s’investir dans des causes vraiment utiles à notre environnement qui est déjà tant dégradé ; oui, à tout prendre je préfère être « indisposé » (si tant est) par des infrasons que définitivement irradié par un « incident nucléaire » irréversible pendant des milliers d’années pour le pays où je vis , comme c’est le cas de Tchernobyl ou du Fukushima et certainement bien d’autres lieux encore ….


Josemite
21 août 2011 - 0 h 00 min

Si l’ardeur mise par ces personnnes dans les procès de tout poil pouvait donner de l’electricité nous aurions besoin de quelques éoliennes en moins. Les gens consomment mais ne se demandent pas d’où provient l’énergie pourvu qu’ils en aient quant ils en ont besoin.


sam75
21 août 2011 - 0 h 00 min

Je suis très gêné de lire de telles réactions de la part de personnes qui prônent l’écologie. Le respect de la nature inclut le respect de l’homme. Le corps fonctionne avec des fréquences entre 0 et 40Hz. Il n’y a rien d’extraordinaires à ce que des personnes soient sensibles à ces infrasons.
Ne pas respecter des personnes qui ont des sensibilités différentes des autres, c’est être contre la biodiversité, contre le respect du plus faible. A moins que ce soit de la peur de l’autre, de l’inconnu, de celui qui n’est pas comme nous…
Mais si ces infrasons sont si anodins, pourquoi ces écolos en puissance ne font pas l’expérience pour les autres ? rien de plus simple que d’aller planter sa tente à côté d’une éolienne et de constater par soi-même combien de jours on tient, avec ou sans suivi médical.


Jacques
21 août 2011 - 0 h 00 min

L’association « Le vent qui souffle à travers la montagne » préconise t-elle de ne plus recourir à l’électricité? ce qui implique un bon de plus d’1 siècle en arrière avec ses conséquences: (famine, plus d’électroménager, plus de voiture, plus de TGV,plus d’avions, ect)
Je pense que ses membres sont des pro-nucléaires et qu’ils préfèrent léguer aux générations futures la gestion de leurs irresponsabilités.


Kryszu
21 août 2011 - 0 h 00 min

c’est personnes ne serraient elles pas employées par suez, edf et les nucléarises ???
Alors je comprend qu’elles cherchent à défendre leur emplois et « après moi les mouches »


VGBIO
21 août 2011 - 0 h 00 min

des pros nucléaires, aucun doute! et qui ne doivent pas vivre beaucoup en ville, où le bruit est bien supérieur à une éolienne!
c’est sûr que ces charlots doivent savoir quoi faire de nos déchets nucléaires………et ne pas avoir d’enfants à qui laisser ce désastre annoncé!
ça fait peur des gens comme ça!


philou
21 août 2011 - 0 h 00 min

Les éoliennes supposent des centaines de tonnes de béton, création de pistes, destruction de paysage, dans des lieux vierges ou presque pour les grandes villes. Elles appartiennent aux multinationales. Elles sont aussi néfastes pour l’environnement que les micro centrales hydrauliques contre lesquelles des procès ont été exceptionnellement gagnés dans la vallée d’aspe (64) car assèchent des kilomètres de ruisseau et ont droit de prendre 90% de l’étiage. Et ce ne sont que de maigres arguments. Ce n’est pas tout rose, les énergies renouvelables … c’est surtout très hypocrite !!


gmarx
22 août 2011 - 0 h 00 min

Le rapport de l’académie de médecine, que l’on ne peut pas taxer d’être pro-éolien, indique sans aucune ambiguïté possible que les infrasons sont une rigolade. Dans le chapitre intitulé « Les phantasmes nés des infrasons » (p15) on peut lire que « Cette peur des infrasons est entretenue, notamment sur Internet, par la référence à une publication datant de 1966. Ce travail ancien vient d’être analysé par G Leventhall ; il en a repris tous les éléments, en en faisant méthodiquement la critique. Il a pu montrer que la méthodologie employée était inadmissible et ses conclusions inacceptables, au regard des exigences actuelles d’un travail scientifique ».

Pour les sceptiques, le rapport est disponible ici http://www.academie-medecine.fr/sites_thematiques/EOLIENNES/chouard_rapp_14mars_2006.htm


claude reboul
25 août 2011 - 0 h 00 min

Je me contenterai de ne répondre qu’à gmarx. Que si il existe une étude qui date de 1966, la plainte s’appuie sur une étude américaine de 2004, une française de 2006, une suisse de juin 2011 et une australienne de juillet 2011. D’autre part, l’accadémie de médecine à reconnu les infrasons puisqu’elle préconise depuis deux ans d’implanter les éoliennes au minimum à 1,5 km des habitations. Il est très facile de lancer des informations erronées en faisant croire que vous connaissez le sujet, ce qui visiblement n’est pas le cas. Quant à ceux qui n’ont que pour arguments de taxer de pro-nucléaire les anti-éoliens, la montagne où les éoliennes sont en causes, est bourrée d’uranium qui a été exploité par la Cogéma devenu Aréva. Les crassiers de cette société ont servi à remblayer des routes, des parkings, des cours d’écoles et même des particuliers. Alors l’uranium, dans cette montagne, ils connaissent.
Aussi quand vous parler de bruit, justement, comme les ondes électro magnétiques de vos portables, les micro-ondes de vos fours, les radiations de l’uranium, les infrasons ne font aucun bruit audible, mais elles vous rongent l’oreilles interne, donc le cerveau et ce à 10 km des éoliennes. Demandez à un accousticien patenté ce qu’il en pense.
Les politiques aux ordres de la finance nous donnent le choix entre la peste nucléaire et le choléra éolien. Merci les écologistes croyants mais rarement pratiquants. Et surtout, n’oubliez pas de vous brossez les dents 3 fois par jour avec votre brosse à dents… électrique.
J’ai oublié de vous dire, c’est mézigue l’auteur de la plainte dont la profession est : emmerdeur de 1ère classe et je compte encore monter en grade. Alors, je vous salue tous bien bas.


philou
1 septembre 2011 - 0 h 00 min

En fait merci, de t’écouter, ça me fait des vacances …j’ai plus à dire les mêmes choses avec d’autres mots. Adishatz !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
83

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS