Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Première en Ile-de-France : une pile à combustible à hydrogène pour chauffer 283 logements
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Première en Ile-de-France : une pile à combustible à hydrogène pour chauffer 283 logements

A partir de août 2006, 283 logements parisiens vont bénéficier d’un chauffage provenant d’une pile à combustible* à hydrogène, installée porte de Brançion, dans le XVe arrondissement de Paris.

L’acquisition de cette pile à combustible à hydrogène (un parallélépipède de 8 x 3 x 4 m de 28 tonnes), par l’OPAC de Paris, permettra de produire d’une part de l’électricité, achetée par EDF, et d’autre part de l’énergie thermique pour chauffer 283 logements sociaux. Elle fonctionnera de novembre à mars de chaque année, le reste de la période hivernale étant assuré par les chaudières gaz actuelles restées en appoint.

Cette pile à combustible à hydrogène, alimentée au gaz naturel, aura une puissance de 250 kW. Rentable, avec un retour direct pour les abonnés au réseau de chauffage (une économie d’environ 12 %, sur les charges locatives, doit apparaître sur la quittance des bénéficiaires), la pile ne fonctionnera que durant la période la plus froide, son rendement devenant moins intéressant que les solutions classiques, en demi-saison.

D’un point de vue environnemental, le bénéfice est important avec des émissions d’oxydes de souffre (SOx) et d’oxydes d’azote (NOx) thermiques et imbrûlés sont nulles, tandis que le rendement électrique de la pile à hydrogène permettra une diminution des rejets annuels de CO2, de 138 tonnes par an.

Outre, cette pile à combustible, l’Ile de France a engagé avec l’OPAC de Paris, qui gère l’exploitation de 408 chaufferies, desservant 63 700 logements en chauffage, une politique de gestion énergétique globale pour améliorer les modes de chauffage existants. Ainsi, 1 252 m2 de capteurs solaires assurent la production d’eau chaude sanitaire solaire de 809 logements, depuis 2002, avec une précision de 4 500 m² supplémentaires, prochainement.

Au final, l’ensemble de ce plan énergétique régional devrait permettre de :

- économiser 4 400 MWh/an

- réduire la dépense énergétique de 200 000 € HT/an

- éviter le rejet dans l’atmosphère de 765 tonnes de CO2, 206 kg de NOx/an et 13 kg de SO2/an.

* Découvertes en 1839 par Sir William Grave, oubliées jusqu’aux programmes spatiaux des années 1960, les piles à combustible suscitent un nouvel intérêt depuis les années 1990, devant l’urgence de trouver : des énergies moins polluantes, une alternative aux énergies fossiles et une production d’électricité décentralisée. Une pile à combustible convertit de l’énergie chimique en énergie électrique et thermique, selon le principe inverse de l’électrolyse. Durant cette réaction, le cœur de pile maintenu à une température interne de l’ordre de 650 °C libère de la chaleur sous forme de gaz assimilable à de l’air chaud.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
152

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS