Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Pétrole, un déstockage qui en dit long….
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pétrole, un déstockage qui en dit long….

Après les dégâts causés par le passage de l’ouragan Katrina sur les installations pétrolières du golfe du Mexique, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a demandé à ses 26 pays membres de puiser dans leurs stocks stratégiques de pétrole. L’estimation des pertes générées par Katrina étant de 1,5 million de barils de pétrole brut par jour et de près de 2 millions de barils de produits raffinés (essence, gasoil…) par jour. Afin d’éviter une envolée des cours du pétrole et d’éviter certains mouvements de panique dans les stations services, l’AIE a préconisé le déstockage de 2 millions de barils par jour, sur une période de 30 jours, en demandant de favoriser la mise sur le marché de produits raffinés plutôt que de produits bruts. Pour information, ce déstockage représente environ 2,4 % de la consommation journalière de pétrole de la planète.

Cette situation de crise, illustre pleinement la relation actuelle entre l’économie mondiale et le pétrole.

Tout d’abord on peut noter qu’au deuxième trimestre 2005, l’AIE avait proposé à ses états membres de mettre en place le plus rapidement possible une série de mesures visant à réduire de 1 % la consommation mondiale de pétrole. A cette époque, aucun pays membre, sans doute par crainte de pénaliser leur système économique, n’avait souhaité suivre les recommandations de l’agence. Par contre, cette fois, la réponse positive des états membres sur la demande déstockage s’est produite dans les 24 heures, démontrant ainsi qu’il est bien plus facile de puiser dans ses réserves que d’économiser le pétrole…

La deuxième leçon que l’on peut tirer de cette crise est la confirmation que les capacités de production et de raffinage sont aujourd’hui tout juste capables de répondre à la consommation courante planétaire de pétrole. L’ensemble des pays producteurs démontrant ainsi son incapacité à augmenter sa production pour compenser une baisse accidentelle de 2,4 % de la production mondiale.

Si, à chaque perturbation de la production de pétrole, les 26 pays membres de l’AIE doivent puiser dans leurs stocks de pétrole, ceux-ci risquent de très vite perdre leurs appellations de stratégiques. L’agence semble actuellement n’avoir plus que cette solution pour éviter une « flambée » des cours du pétrole. A l’approche des installations pétrolière du Texas par le nouvel ouragan Rita, l’AIE a déclaré qu’elle avait les moyens de débloquer des réserves supplémentaires pour éviter tout risque de perturbation du marché.

Nb : Chacun des 26 pays membres de l’AIE est doté de réserves stratégiques correspondantes à 90 jours de consommation du pays. A titre d’exemple, la France va déstocker au mois de septembre l’équivalent de 2 jours de ces 90 jours de réserves.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 septembre 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
20

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS