Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Nouvel incident nucléaire en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nouvel incident nucléaire en France

Cette nuit, un nouvel incident est venu allonger la longue liste des dysfonctionnements enregistrés, cette année, sur les sites nucléaires français. Le problème a concerné le réacteur n°4, du site EDF de Cruas en Ardèche, et a provoqué le déclenchement du plan d’urgence de la centrale avec la mise à l’arrêt de cette unité de production.

Selon EDF, classé au niveau 2 de l’échelle INES (1) par l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), la cause de l’incident serait due à l’afflux massif de débris végétaux charriés par le Rhône et causant l’obturation de la prise d’eau qui alimente le système de refroidissement du réacteur nucléaire n°4. Ce matin, à 6h30, soit un peu plus de 7 heures après l’arrêt du réacteur, EDF a levé, avec l’accord de l’ASN, son plan d’urgence.

Ce type de problème n’est pas exceptionnel, y compris pour la centrale de Cruas, où un tel événement avait déjà eu lieu en 2003 avec la mise à l’arrêt ponctuel de deux réacteurs. A noter que durant ce laps de temps, les réacteurs doivent continuer à être refroidis pour évacuer la chaleur du circuit primaire, et maintenir ce dernier à basse température. En effet, après l’arrêt de la réaction en chaîne atomique, le cœur du réacteur continue à produire de la chaleur, appelée puissance résiduelle. Il est nécessaire d’évacuer cette puissance, qui autrement pourrait suffire à endommager, voire à faire fondre, le combustible, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer.

Pascal Farcy
1- L’INES est l’échelle internationale de classement des événements nucléaires. Elle couvre les événements se produisant dans toutes les installations nucléaires civiles et pendant le transport des matières radioactives et compte 7 niveaux : par ordre croissant, de 0 à 3, la dégradation progressive des différentes barrières entre le cœur du réacteur nucléaire et l’extérieur, de 4 à 7, une incidence croissante sur l’environnement et les personnes.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 décembre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
rose
2 décembre 2009 - 0 h 00 min

Quelques débris charriés par le Rhône suffisent à perturber nos réacteurs, mais EDF s’ingénie à nous faire accroire qu’ils résisteraient à un crash d’avion de ligne…


Tikehau
4 décembre 2009 - 0 h 00 min

Le fleuron de la technologie nucléaire soumise aux aléas d’une plomberie qui se bouche… Si le commun des mortels était informé des risques encourus et des incidents non recencés déjà survenus en France, il y a bien longtemps que nous serions tous dans la rue pour demander l’arrêt de cette industrie couteuse et dangeureuse pour l’humanité.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
28

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS