Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Malgré la fuite, on creuse toujours plus profond
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Malgré la fuite, on creuse toujours plus profond

Alors que la fuite de pétrole du fond sous-marin du Golfe du Mexique continue de déverser ses 800 000 litres par jour, le forage du plus profond puits du Canada vient de démarrer.

Un consortium pétrolier (1), avec à sa tête Chevron Canada, a entrepris un forage en eaux profondes au large des côtes de Terre-Neuve. Le puits d’exploration se situe dans une zone de l’Atlantique de 2 600 mètres de fond, soit 1 100 mètres de plus que la zone de la fuite engendrée par l’explosion de la plate-forme de la Compagnie BP.

Les opérations vont être menées par le Stena Carron, un navire de forage en eau profonde capable de forer jusqu’à 3 000 mètres de profondeur. Selon Chevron, le puits d’exploration, baptisé Lona O-55, nécessitera plusieurs mois pour son perçage et son évaluation.

L’incapacité de BP à colmater la fuite au large de la Louisiane est essentiellement due à la difficulté de mener des opérations à 1 500 mètres de fond. On peut imaginer les conséquences d’un accident sur un puits situé à 2 600 mètres sous l’océan.

Michel Sage
1) Le consortium est composé de : Chevron Canada Limited (50%), ExxonMobil Canada Ltd (15%), Imperial Oil Resources Ventures Limited (15%) et Shell Canada Énergie (20%).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS