Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Les grandes éoliennes pourraient être soumises à référendum
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les grandes éoliennes pourraient être soumises à référendum

Ce n’est pas nouveau, les éoliennes sont une source de débats intenses entre les pro et les anti. Aujourd’hui, alors que les éoliennes sont de plus en plus imposantes et puissantes, le débat ne se ralentit pas et lorsqu’un projet apparaît, cette source d’énergie renouvelable au seul impact visuel, fait très souvent l’objet d’une vive opposition locale, quand, dans le même temps les relais de téléphonie mobile et les lignes à haute tension, par exemple, ne déchaînent pas les foules.

Dans ces conditions, alors que la France dispose du second gisement éolien d’Europe, elle plafonne à la 5e place européenne en terme de puissance installée, loin derrière l’Allemagne et l’Espagne, respectivement 1re et 2e avec 22 247 MW et 15 145 MW installés, quand l’hexagone parvient difficilement à 2 455 MW fin 2007.

Or pour le Sénateur Maire, Philippe Marini (UMP-Oise), il faut croire que l’implantation des grandes éoliennes est encore trop facile et rapide en France, puisqu’il vient de déposer un projet de loi (1) visant à rendre obligatoire un référendum local pour tout projet d’installation d’aérogénérateur(s) de plus de 50 m de hauteur. La rédaction du texte prévoit que la consultation concernerait non seulement ‘la commune d’implantation, mais aussi celles qui seraient visuellement affectées par le projet’, sachant qu’il appartiendrait à chaque municipalité de définir si le référendum doit s’adresser à la totalité de sa population ou aux seules personnes vivant dans les secteurs géographiques ayant une vue sur le projet.

Cela dit, que l’on soit pour ou contre l’éolien, on peut légitimement s’interroger sur les véritables motivations du Sénateur Marini, lequel a justifié sa démarche en déclarant, devant ses collègues, ‘Si l’expansion de cette source d’énergie renouvelable (les éoliennes, N.D.L.R.) est un bien, elle ne doit se traduire, sur le terrain, ni par des nuisances, notamment visuelles, trop importantes pour les riverains, ni par une défiguration des paysages avoisinants… La demande d’information et de transparence est aujourd’hui essentielle. Chaque élu a non seulement le devoir d’y faire droit, mais aussi celui de susciter la participation des citoyens.’

Or, alors que le projet de loi prévoit que la décision des urnes ne s’imposerait pas juridiquement aux conseils municipaux concernés, notons que si ce texte devait être adopté, l’éolien deviendrait le seul secteur d’activité à ‘bénéficier’ d’une telle disposition contraignante. En effet, qu’il s’agisse de l’implantation d’une centrale nucléaire ou thermique, d’une usine présentant des risques industriels majeurs (dite SEVESO), d’une autoroute, d’une ligne à haute tension, d’une ligne TGV, d’une antenne relais de téléphonie mobile, etc. aucune ne nécessite un référendum, malgré un impact sans commune mesure bien plus important que l’éolien.

Alex Belvoit
1- Le projet qui est cosigné par 71 sénateurs.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 mars 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
claude reboul
20 mars 2008 - 0 h 00 min

Je ne suis pas du même bord politique que le sénateur-maire Philippe Marini, mais je trouve que sa proposition est judicieuse. Si je suis pour les énergies renouvelables comme les éoliennes, je ne suis pas d’accord pour qu’elles s’implantent partout sans consultation de la population des alentours. Autant j’approuve ces implantations au beau milieu des champs de la Beauce, de la Haute Marne ou du Nord dans la mesure ou ce ne sont que des déserts cultivés, que dans les pays de montagne qui ont un intérêt visuels indéniables elles n’ont pas de raison d’être. Dans notre montagne Bourbonnaise entre Vichy et Roanne, ils veulent en implantées une dizaine. Ce sont les maires élus ou réélus qui sont demandeurs sans consulter la population locale. Juste avant les élections, ils y a eu une consultation, mais c’était pour nous inviter à faire des commentaires sur un cahier alors que les décisions étaient déjà prises.
Alors oui aux éoliennes, mais pas n’import où et avec l’accord des populations des alentours, toutes communes confondues.


patou
21 mars 2008 - 0 h 00 min

Les lobbies du nucleaire sont sûrement derrière ce monsieur qui n’est pas géné par les fôrets de pilones HT ni par les antennes relais (alors que celles-ci sont dangereuses pour la santé).Je trouve que ces éoliennes sont esthetiques et surtout moins dangereuses que le nucléaire ou que les centrales à charbon.Il ne s’est jamais fait de référendum pour l’implantation d’une antennes relais de téléphonie mobile sur un école ou une crèche ????Là ça gène personne…!


vingtcinq
21 mars 2008 - 0 h 00 min

Pourvu que ce projet avance.
C’est un maigre espoir de voir enfin de vraies consultations (qui exigeront une vraie information locale).
Quel contraste avec la situation actuelle où les projets ne sortent que lorsqu’ils sont ficelés et bétonnés au stade de l’enquête publique.
Les élus locaux (j’en suis) très inquiets de voir un projet éolien leur échapper au bénéfice de leurs voisins montent les dossiers dans une opacité totale, pour le plus grand bénéfice de quelques propriétaires fonciers égoïstes et des fonds d’investissement rémunérant grassement leur investissement grâce à l’argent public sensé encourager cette « nouvelle » énergie.
Si les gros bénéfices éoliens étaient partagés entre toutes les communes en co-visibilité (15 km de rayon) et toutes les victimes de nuisances, on aurait une meilleure appréciation des vraies convictions écologiques et beaucoup moins de déclarations larmoyantes la main sur le coeur..
Quant à prendre prétexte des pylones ou des relais pour justifier le n’importe quoi éolien, c’est de la pure mauvaise foi: ça n’est pas parce que j’ai déjà la rougeole que ça me fait plaisir d’avoir le choléra en plus.


vingtcinq
22 mars 2008 - 0 h 00 min

Bonjour Patou,
Je demande, comme tous nos concitoyens et vous-même probablement, à bénéficier d’une présomption d’honnêteté et d’innocence.
Je suis paniqué par le nucléaire et je ne suis en rien lié à son lobby.
Je suis gravement dérangé par les pylônes et les relais, je l’ai écrit: j’ai la rougeole et on veut m’injecter la grippe.
Je trouve aussi qu’une éolienne peut être esthétique.
Certaines usines le sont aussi, mais nous sommes tous d’accord pour dire qu’on doit cantonner les usines dans certaines zones très strictement limitées.
Alors pourquoi pourrait-on mettre des ZDE n’importe où dans le paysage du seul fait qu’il n’y a pas de monument historique à proximité?
Parlons sereinement, ne nous insultons pas, et n’ayons jamais peur d’un vote car cela reviendrait à avoir peur du peuple.


Gaét
22 mars 2008 - 0 h 00 min

Bonjour,
je voulais réagir car quand je vois dans l’article que les oliennes n’ont qu’un impact paysager je bondis sur ma chaise.
Les éoliennes c très bien ça peut même ête joli mais il faut prendre d’extrèmes précautions quand à leur emplacement car elles ont un impact important sur la faune volante (chauve souris et oiseaux) même dans la beauce…


suidacra
22 mars 2008 - 0 h 00 min

C’est tout de même un comble que ce genre de démarches soit demandé pour la première fois pour des éoliennes, alors qu’il y a tellement de choses plus nuisibles!
Je pense en particulier à l’incinérateur de Marseille commandé par ce très cher Godin. (d’ailleurs je vous invite à lire un article du monde sur la question: http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-959155,55-969060@51-959066,0.html )
Enfin pour ne pas être négationniste, ce genre de démarche est quelque chose de positif mais les éoliennes auraient due être les dernières concernées en terme de priorité.


Aëlore
22 mars 2008 - 0 h 00 min

Pendant qu’on débat sur les éoliennes le nucléaire prolifère… Au lieu de faire une grosses promotions sur les petites éoliennes pour les particuliers et mettre des grosses éoliennes dans des coins loin des habitations on noye le poisson pour développer le nucléaire…tout cela sans se préoccuper de l’avenir et des déchets radioactifs…c’est tout simplement lamentable ! Vive la surconsommation, les profits à courte échéance et tant pis pour les générations future : bref on continue de nous prendre pour des débiles sans cervelle.


suidacra
23 mars 2008 - 0 h 00 min

J’ai employé le mot « négationniste » dans le post précédent c’était plus « pessimiste » que j’aurais du mettre. J’ai la fâcheuse tendance à confondre certaine expressions…dsl


smile17
23 mars 2008 - 0 h 00 min

l’idée d’un référendum n’est pas forcement mauvaise , ce dont il faut se méfier c’est de la façon ,pour ou contre , dont on déterminera qui vote et manipulera l’opinion avant : les efforts financiers mis en jeu pour persuader avant , n’étant jamais égaux dans les deux camps ?les dés sont déjà pipés ,mais ceci ne serait-il pas l’arbre qui cache la forêt ? compte tenu des aides ,des tarifs de rachat conventionnés de cette énergie,et exonérations d’impôts et de taxes divers et variées ,beaucoup de grosses sociétés planquées dans divers consortium locaux , se sont engouffrées dans la brèche pour bénéficier du pactole . il ne reste plus donc qu’une combine législative destinée à infléchir cet engouement qui coûte cher au trésor public , d’autant que les sites retenus ne sont pas toujours les plus ventés
nous ne sommes pas fabricants de ces matériels en France ça compte peut-être un peu ?


Geo
23 mars 2008 - 0 h 00 min

* Y aurait-il eu une tour Eiffel s’il y avait eu une consultation d’électeurs ? * Y aurait-il eu des barrages s’il y avait eu une consultation d’électeurs ? * Y aurait-il eu des centrales s’il y avait eu une consultation d’électeurs ? * Y aurait-il eu lignes HT s’il y avait eu une consultation d’électeurs ?
Certes, cela resterait uniquement du domaine consultatif, mais notre Hexagone a-t-il encore des moyens à perdre en démocratie fictive ?
A-t-il les moyens de s’inventer des pollutions visuelles plutôt jolies par rapport au 3/4 de ce qu’il a construit jusque là ?
A-t-il les moyens d’ignorer cette considérable énergie qu’est le Vent ?
Quand on pense qu’ils sont déjà 71 à avoir suivi ce M. MARINI, on se rappelle que Panurge nous a été témoin qu’ils avaient tous suivi le 1er … … dans le ravin !


Jicé60
23 mars 2008 - 0 h 00 min

Le sénateur-maire Marini est un ex-patron du C.E.A (commissariat à l’énergie atomique), trouvez vous étonnant qu’il continue à oeuvrer pour le lobby nucléaire ?
N’y voyez aucune volonté de faire avancer la démocratie.
Slts, JC Fusarelli –


vingtcinq
24 mars 2008 - 0 h 00 min

Bonjour JC60,

Qui pourrait croire sérieusement que le lobby nucléaire se sentirait menacé par les éoliennes?

Je ne connais pas Marini mais je l’imagine mal assez bête pour ça…

Et après tout, même si l’intention n’est pas démocratique, profitons-en: utilisons toutes les possibilités de faire parler le peuple.

On ne peut qu’y gagner, à moins d’avoir peur de lui, ce qui serait inquiétant…


lf
26 mars 2008 - 0 h 00 min

Un parc éolien n’a pas le même impact sur les habitants, selon qu’ils se trouvent au pied des engins ou dans le périmètre de visibilité.
Avec ce referendum, on mettrait sur le même plan toutes les populations. Or, un referendum « positif » serait un argument très fort en faveur d’un projet : on permettrait ainsi à une majorité peu impactée d’imposer à une minorité fortement touchée sa volonté.
Il aurait donc fallu, dans le même projet de loi, renforcer la réglementation des études d’impact et des enquêtes publiques. Les améliorations à apporter sont nombreuses :

- périmètres d’exclusion
- désignation par le tribunal administratif des experts
- enquête publique sur 2 mois et non sur 1 mois
- suppression de la loi interdisant aux associations créées après les dépots de permis d’aller en justice,
etc, etc …

Sans cela, cette loi contribuerait à défaire les droits individuels.


Sonny
28 mars 2008 - 0 h 00 min

D’accord avec claude reboul les éoliennes d’accord mais pas n’importe où et puis il faut voir également qu’il faudrait un très grand nombre d’éoliennes qui prennent déjà beaucoup de place pour avoir un bon rendement. Et puis vous parlez des lignes HT mais sauf que ces dernières sont plus que nécessaires contrairement aux éoliennes.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
72

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS