Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Les agrocarburants continuent leur route
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Les agrocarburants continuent leur route

Agrocarburant consommation UE

Le marché des agrocarburants a connu sa véritable croissance lors de la première décennie de ce siècle avec une production annuelle mondiale qui est passée de 20 milliards de litres en 2001 à plus de 100 milliards en 2011. Cette multiplication par cinq de la production a suscité de nombreux débats et controverses, notamment au niveau de la concurrence du secteur de la production alimentaire. Lors du dernier Comité pour la Sécurité alimentaire organisé par la FAO (1) en octobre 2013, la table ronde consacrée aux agrocarburants a indiqué que : « L’utilisation de cultures pour la production d’énergie a pour première conséquence directe de réduire la disponibilité de nourriture et de fourrage, ce qui entraîne une augmentation des prix et une baisse de la demande de nourriture parmi les plus pauvres. »

Au niveau européen, la consommation d’agrocarburants dans les transports continuent de progresser selon la dernière publication du « baromètre biocarburant » de l’EurObserv’ER (2). Ainsi la consommation totale pour l’année 2012 a atteint 14,4 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) soit une augmentation de 2,9 % par rapport à 2011. C’est toujours le Biodiesel qui domine avec près de 80 % de part de marché contre 20 % pour le bioéthanol. Il est à noter que cette progression de la consommation n’est pas directement liée aux comportements des consommateurs vu que les agrocarburants sont plus ou moins intégrés dans les carburants de base. Ainsi en 2012, le taux moyen d’incorporation des agrocarburants dans les carburants classiques (Diesel et super) a été de 4,7 %.

Au niveau de la répartition par pays, ce sont les deux premières économies de la zone qui occupent les deux premières places avec l’Allemagne 3 millions de tep et la France 2,7 millions de tep, la troisième place étant occupée par l’Espagne avec 1,9 millions de tep.

D’un point de vue qualitatif, l’Union européenne a mis en place une notion très théorique de consommation d’agrocarburants « certifiée durable » et, les estimations fournies par le baromètre de l’EurObserv’ER indiquent que simplement 57 % de la totalité de la consommation européenne ont bénéficié de cette certification.

1-      FAO : Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, pour un monde libéré de la faim. C’est une organisation intergouvernementale qui compte 191 Etats membres, deux membres associés et une organisation membre, l’Union européenne.

2 – L’EurObserv’ER est un regroupement d’organismes spécialisés dans le suivi européen des énergies renouvelables.

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 07 novembre 2013 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dany
9 novembre 2013 - 19 h 00 min

C’est le VOL ORGANISE de la nouirriture des pays en grande précarité alimentaire.
Il n’est pas tolérable que des pays achètent les terres des africains, expulsent les petits paysans pour s’accaparer du sol et planter massivement, chimiquement et sans la moinbdre gène, de la terre qui était leur gagne pain, leur seul moyen de subsistance. Ces paysans pourront aller en violle et mendier.
Quelle HONTE.


varenge
9 novembre 2013 - 19 h 42 min

Et pendant que nous produisons des agros carburants des gens ne mangent pas à leur faim.


Paul
9 novembre 2013 - 20 h 22 min

Je roule au E85 depuis plus de 2 ans, mais je n’ai pas l’impression qu’il y ai une volonté politique de développer la filière. Et qu’on ne vienne pas me dire que l’on pille les pays pauvres, notre éthanol étant produit en France avec de la betterave bien de chez nous.


JACh.
9 novembre 2013 - 21 h 40 min

PUREMENT SCANDALEUX!


quievremont
9 novembre 2013 - 22 h 16 min

Il est sûr que la production agricole destinée aux ‘agrocarburants’ diminue de façon sensible la part réservée à l’alimentation .. et donc sur son prix .

Mais c’est aussi ce que fait l’agriculture dite biologique en réduisant de 20 à 50 % la production… à destination de quelques bobos de pays riches .. comme quoi .. rien n’est simple .


Gérard Mauget
10 novembre 2013 - 15 h 57 min

tout est bon pour la France qui est à la peine.
il convient de rejeter les Ayatollah verts de l’économie. Ainsi que Clémenceau le disait: on ne fait pas de politique avec des bons sentiments.
Ce qui n’exclut pas de s’intéresser à l’environnement dés lors qu’il sert l’intérêt de la France. et si les agrocarburants sont dans ce cas, alors il faut les développer !


biloubil
11 novembre 2013 - 11 h 34 min

Clemenceau ne disait pas que des choses intelligentes, la preuve.
D’autre façon de procéder existent, en incluant notamment le respect.
Si le monde va si mal, c’est parce que justement, on agis comme vous le préconisé, M Gerard Mauget.
Et je ne suis pas un « Ayatollah verts de l’économie »..


samson
11 novembre 2013 - 21 h 22 min

Pauvre Gérard c’est à cause de gens comme toi que notre civilisation court à la décadence
Les agrocarburants ne sont que cautère sur une jambe de bois pour productivistes/négationnistes aux abois


rené
12 novembre 2013 - 9 h 43 min

En 2013 , notre société conçoit des moteur de 100 cv consommant autant que les moteurs de 1960 affichant 30 cv, qu’attendons-nous pour en développer à nouveau des 30 à 50 cv? C’est vrais que la manne des taxes serai fortement en baisse!!!!


malleret
13 novembre 2013 - 15 h 10 min

il est possible avec une voiture de 100 cv de se servir simplement de 30 ou 40 cv, d’ailleurs sur une voiture de 100 cv avec les limitations de vitesse on ne se sert jamais de la pleine puissance sauf pour doubler, pendant quelques secondes.
pour les agrocarburants arrêtez de dire que c’est pas bien pour les pays qui n’ont rien à manger , bientôt la deuxième génération de biocarburant ne prendra que la partie non comestible de la plante, donc ce problème est en phase d’être définitivement résolu.


malleret
13 novembre 2013 - 15 h 17 min

les biocarburant c’est 9500 emplois en France en ce moment, et demain certainement plus alors, plutôt que de laisser les déchets se décomposer pour rien ou les brûler, il est préférable d’en faire du biocarburant, qui pollue déjà moins, et qui est renouvelable. il y a et il y aura toujours des détracteurs, a chaque innovation, c’est comme ça .aux USA qui sont en avance sur nous c’est le biobutanole déjà fait avec des déchets (pas de partie comestible) et qui est équivalent à l’essence, donc ça va bien dans le bon sens non!


LeMouëllic
16 novembre 2013 - 16 h 43 min

Il est déplorable en effet qu’on plante tant de palmiers en détruisant de la forêt. Mais en France, c’est fait avec de la betterave à sucre. Il vaut mieux utiliser les betteraves à faire du carburant plutôt que cette saloperie de sucre qui fait tant de dégâts et dont on peut très bien se passer. Et puis limiter nos sorties de devises,c’est l’intérêt de tous. Vive la deuxième génération !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2108

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS