Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Le n° 1 mondial du nucléaire, AREVA, relaxé faute de preuve
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le n° 1 mondial du nucléaire, AREVA, relaxé faute de preuve

Accusé, depuis 1999, de pollution de différents lacs et cours d’eaux de Haute Vienne et de mise en danger de la vie d’autrui, suite à l’exploitation durant une cinquantaine d’années de mines d’uranium, le numéro mondial du nucléaire, le français AREVA vient de se voir confirmer sa relaxe par la cour d’appel de Limoges.

Ainsi, après examen, la Cour d’appel a considéré qu’en l’état du dossier, elle ne disposait pas d’éléments suffisants pour condamner AREVA. Il est vrai que la DRIRE Limousin (direction régionale de l’industrie de la recherche et de l’environnement) n’a pas exercé le moindre contrôle opérationnel durant l’exploitation des mines d’uranium, permettant ainsi, selon France Nature Environnement (FNE), de protéger AREVA de toute responsabilité au bénéfice du doute.

Dès l’annonce de la relaxe de AREVA, les associations ont déclaré vouloir examiner ‘…l’intérêt d’un ultime recours devant la Cour de cassation dans cette affaire exemplaire, où les principes de bonne gestion environnementale ont été bafoués de longue date… mais jamais constatés par les autorités de contrôle’. Néanmoins, pour Sources et Rivières du Limousin, France Nature Environnement et Truites Ombres Saumons, les 3 associations requérantes, cette action judiciaire n’aura pas été vaine en contribuant à accélérer la prise de conscience des pouvoirs publics. Aujourd’hui, AREVA prend à sa charge quelques réhabilitations de sites, comme l’étang de St-Pardoux, pôle touristique limousin, qui va être curé de ses boues radioactives cet été ; l’étang de la Crouzille, réserve d’eau potable de la ville de Limoges, qui va être déchargé de ses sédiments contaminés, également aux frais de AREVA, selon FNE ; etc.

Cela dit, de son côté AREVA rappelle qu’elle n’a ni abandonné de déchets, ni enfreint la réglementation ou porté atteinte à la faune piscicole. En outre, le groupe déclare employer plus de 100 spécialistes dans la région pour assurer le suivi à long terme des anciens sites miniers réaménagés et les maintenir dans les meilleures conditions environnementales.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 juin 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS