Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Le Crédit Agricole soutient le charbon en Afrique du Sud
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Crédit Agricole soutient le charbon en Afrique du Sud

Il y a quelques mois, avec le soutien d’une coalition de plus de soixante organisations sud-africaines et une centaine d’organisations de la société civile internationale, l’organisation des Amis de la Terre dénonçait le financement de la Banque mondiale à hauteur de 3,75 milliards de dollars, approuvé en avril dernier en vue du projet pharamineux de la méga-centrale à charbon de Medupi, en Afrique du Sud.

Plus récemment, ce fut au tour du Crédit Agricole d’approuver un prêt de 63,7 millions d’euros à la compagnie Eskom, société nationale de production et de distribution de l’électricité en Afrique du Sud à l’origine du projet, pour la construction de la centrale.

Avec six unités de production d’une capacité totale de 4 764 MW, la centrale émettra 25 millions de tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 5 % des émissions françaises totales. Afin de l’approvisionner, l’ouverture de 40 nouvelles mines de charbon sera nécessaire. Le projet entraînera également la construction de 1 844 km de lignes de transport de 400 kV et 400 km de lignes de transport de 765 kV.

Outre un impact environnemental majeur, les populations locales devraient elles aussi payer un lourd tribut. D’une part, elles courent le danger d’être exposées à d’importantes pollutions au soufre et au mercure. D’autre part, en complément aux autres sources de financement, Eskom entend procéder à une augmentation des tarifs mensuels de l’électricité de 48 à 130 dollars pour les foyers sud-africains entre 2009 et 2012, rendant l’énergie inabordable pour les plus pauvres.

Ultime aberration, l’énergie nouvellement produite par la centrale alimentera l’industrie minière, l’un des plus importants consommateurs d’énergie du pays, bénéficiant de tarifs préférentiels. Au regard de quoi, nombreux seront les foyers sud-africains à investir indirectement dans un projet énergétique, destiné à satisfaire les besoins croissants des multinationales implantées dans le pays afin d’en exploiter les ressources naturelles.

Réclamant le retrait immédiat du Crédit Agricole de ce projet dévastateur, les Amis de la Terre ont rappelé le fort potentiel de développement des énergies renouvelables de l’Afrique du Sud, notamment les énergies éolienne et solaire.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 octobre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS