Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La soif de pétrole redessine les frontières des pays producteurs
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La soif de pétrole redessine les frontières des pays producteurs

Avec une superficie de 2 505 810 km2 et une population de 40 millions d’habitants, le Soudan est le plus grand pays d’Afrique. Mais son atout majeur, et qui fait l’objet d’une attention soutenue de la part de la communauté internationale, tient à une richesse conservée dans son sous-sol : le pétrole. Ses réserves dépassent, en effet, le milliard de tonnes, la production de 2008 enregistrant 28 millions de tonnes.

Une autre spécificité du Soudan tient à une opposition marquée entre un Nord musulman et un Sud chrétien, ce dernier concentrant la majorité des gisements. Or, la scission pourrait bientôt être consommée alors que se profile un référendum d’autodétermination, attendu pour janvier 2011. Dès lors, pose problème l’attribution de la zone pétrolière d’Abye, située au centre du Soudan et dont le rattachement au Nord ou au Sud suscite de vives tractations.

La population soudanaise n’est pas la seule à prendre part au débat, voire a de moins en moins avoir le droit à la parole. En effet, sous couvert de dévouement humanitaire, les puissances mondiales entendent mettre un pied dans la place et une main sur ces réserves de pétrole. S’est ainsi engagé un bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine, laquelle récupère actuellement 65 à 80 % de la production soudanaise qui s’élève à 500 000 barils/jour. De son côté, les Etats-Unis ont d’abord distribué des armes au Sud du Soudan dans la partie orientale. Depuis la découverte du pétrole dans la région du Darfour, s’étendant à l’Ouest du pays et longeant les frontières du Tchad et d’une partie de la République centrafricaine, les USA ont alimenté le conflit, informé bien avant le gouvernement soudanais du potentiel pétrolier de cette région.
Il ne s’agit là que d’un aperçu des tactiques menées par les deux rivaux mondiaux, décryptées par Chems eddine Chitour, professeur d’économie pétrolière à l’Ecole Polytechnique Alger. Celui-ci résume d’ailleurs : « cette guerre a pour véritable enjeu le contrôle du nouvel Eldorado pétrolier du Sahara ».

Le Soudan est loin de faire exception dans la course effrénée au pétrole que se livrent les grands de ce monde. Les mêmes enjeux ont secoué l’Irak, et l’Iran semble être le prochain pion clé à s’approprier sur l’échiquier. Celui-ci aurait, en effet, réévalué ses réserves à 150 milliards de barils.

A l’heure actuelle, la production mondiale s’élève à 30 milliards de barils par an, le volume des réserves mondiales ayant été établi à 1333 milliards de barils.

Cécile Cassier
En savoir plus en lisant l’article source de notre-planete.info

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS