Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La France veut combler son retard dans le solaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La France veut combler son retard dans le solaire

Que cela soit pour l’éolien ou le solaire, la France est très loin d’avoir un rôle moteur au niveau international. Cela pourrait changer avec, le 3 juillet dernier, la création officielle de l’Institut National de l’Energie Solaire (INES) et l’objectif d’en faire à terme une référence mondiale. Pour y parvenir, ce projet va bénéficier d’un investissement de 60 millions d’euros, et regroupera sur le site Savoie Technolac, à proximité de Chambéry, la majorité des acteurs français de la recherche, dans le domaine de l’énergie solaire. Le retour sur investissement pourrait être très important, pour une énergie appelée à jouer un rôle prépondérant dans l’habitat et le tertiaire.

Si actuellement, plus de 100 chercheurs issus du CEA (comité à l’énergie atomique), du CNRS et de l’Université de Savoie sont déjà présents dans des bâtiments temporaires, à terme, l’INES devrait pouvoir accueillir plus de 250 chercheurs, formateurs et industriels dans des nouveaux locaux. Concrètement, ce pôle solaire va intervenir selon 3 plateformes :

- ’recherche’ : pour développer les applications solaires thermiques (eau chaude sanitaire, chauffage et rafraîchissement des locaux) ainsi que les cellules et systèmes photovoltaïques (production d’électricité) ;

- ‘démonstration’ : en créant des maisons expérimentales et des bâtiments de démonstration permettant de voir l’influence d’un produit à énergie solaire sur la performance énergétique globale ;

- ‘éducation’ : avec notamment des formations et prochainement un outil de calcul et de faisabilité sur son site Internet…

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 juillet 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS