Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La France dans l’étau de la canicule
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La France dans l’étau de la canicule

Depuis début juillet la quasi-totalité de la France métropolitaine est soumise à une vague de chaleur qui, d’après Météo France, devrait se poursuivre dans les jours à venir sur une partie du territoire, accompagnée de passages orageux. Cette situation est due à la présence d’un puissant anticyclone, actuellement centré à l’Est des îles britanniques, qui contribue à diriger de l’air chaud venu d’Afrique, vers la France.??En conséquence, plusieurs départements sont en vigilance ‘orange canicule’, ce qui signifie, pour faire simple, que la température y atteint un minimum de 35° en journée pour 20° minimum au court de la nuit.

Si cet épisode de canicule est remarquable par sa durée. Il n’atteint pas, pour le moment, l’intensité de la canicule d’août 2003. Ainsi, pour Météo France, sur la même période :?- les températures maximales (après-midi) observées atteignent 35 à 38 °C (celles de 2003 ont atteint entre 40 et 44 °C) ;?- les températures minimales (fin de nuit) observées atteignent 19 à 23 °C, exceptionnellement 24 °C en corse (celles de 2003 ont atteint fréquemment entre 23 et 25 °C). ?Néanmoins, ces chiffres sont trompeurs, puisque depuis la 2e semaine de juin, les températures ont été le plus souvent supérieures aux normales de saison sur l’ensemble du territoire Français, tandis que ces derniers jours ont vu plusieurs records mensuels de température être déjà battus. Ainsi, le 19 juillet à :

- Rouen : 34,8° (précédent 34,4°),

- Roissy : 36,4° (précédent 36,1°),

- Troyes : 37° (précédent 36,6°),

- etc.

Au niveau de l’eau, les sols superficiels sont sensiblement plus secs que la normale, sur de nombreuses régions, notamment sur le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, l’Ile-de-France, la Champagne-Ardenne, la Lorraine, l’Alsace, la Bourgogne, le Centre, le Pays de la Loire, la Bretagne, le nord de Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Corse. Le stress hydrique commence ainsi à se faire sentir sur la végétation, déjà mise à mal par l’été 2003.

Evidemment, cet épisode durable de canicule a d’ores et déjà provoqué plusieurs décès en France (20 à ce jour, selon l’Institut de veille sanitaire). Des décès qui doivent rappeler qu’une forte chaleur sur une période prolongée constitue un danger pour la santé de tous, que cela soit les personnes âgées, malades ou les plus jeunes, ou même des individus en pleine santé (6 cas sur les 20 décès précités).

L’énergie n’est pas en peine, EDF ayant annoncé être contraint d’acheter de l’électricité à l’étranger. En effet, même si l’on reste très loin des pics de consommation d’électricité en France (environ 59 000 MW le 19 juillet dernier, à comparer au record du 27 janvier 2006 de 86 280 MW), EDF rappelle que ‘En période estivale, les ressources en eau, indispensables à la production hydraulique et qui interviennent aussi dans le nécessaire refroidissement des réacteurs nucléaires et des centrales thermiques, sont plus faibles.’, impliquant une production à la baisse, N.D.L.R.?

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 juillet 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS