Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La demande de pétrole ne faiblit toujours pas
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La demande de pétrole ne faiblit toujours pas

Malgré un baril de pétrole qui ne cesse de battre des records, à plus de 146 dollars en fin de semaine dernière, la demande mondiale d’or noir ne donne toujours pas de signes de faiblesse. Dans son rapport mensuel de juin, publié hier, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) vient de relever à la hausse sa prévision de consommation pour l’année 2008 et prévoit une croissance de 1,1 % pour l’année prochaine. En 2007, la consommation mondiale de pétrole a dépassé le seuil des 85,2 millions de barils par jour (Mb/j) soit 1,1 % de plus qu’en 2006, les prévisions sont supérieures à 86 Mb/j pour 2008 et sont à ce jour de 87,7 Mb/j pour 2009.

Evolution du cours des marchés du pétrole, depuis le début 2008
Actuellement la demande poursuit une lente diminution dans les pays industrialisés mais cette baisse est plus que compensée par la croissance des pays émergents avec la Chine largement devant. Avec une consommation de 8 Mb/j, la Chine a actuellement un rythme de croissance légèrement supérieur à 4 % correspondant à une augmentation de plus de 300 000 barils par jour tous les ans.

Du côté de la production, la situation est de plus en plus tendue avec une baisse très régulière des pays non Opep (1) compensée de plus en plus laborieusement par la hausse des pays de l’Opep (essentiellement par l’Arabie Saoudite).

Ce vendredi, les cours du pétrole ont atteint un nouveau record à plus de 147 dollars le baril sur le marché de Londres.

Michel Sage
1- OPEP : L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole a été créée en 1960 afin de coordonner les politiques de ses Etats membres pour leur assurer une stabilité des prix pétroliers. Elle se compose de : l’Iran, l’Irak, l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Venezuela, l’Angola, l’Algérie, le Nigeria, l’Indonésie, la Libye, le Qatar et les Emirats Arabes Unis. En 2006 l’OPEP représentait « officiellement » 75 % des réserves mondiales déclarées de pétrole et 43 % de la production.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 juillet 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
simon34
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

Vivement la fin du pétrole bon marché. On va enfin respirer. :-)


VB91
14 juillet 2008 - 0 h 00 min

Bonjour,

je crois qu’il est important de souligner que, s’il est vrai que la croissance des pays émergents surcompense la lente réduction des pays « développés », cette croissance est réalisée en partie par la production de produits dont la consommation finale est le fais des occidentaux. Autrement dit nous exportons notre production de G.E.S. vers les pays à faible coût de main d’œuvre. Au passage cette production est augmentée par le transport international. N’oublions pas que les pays émergents consomment encore quatre à dix fois moins d’énergie par habitant que nous! La moindre des choses serait que nous accélérions nos efforts de décroissance énergétique.
Vincent Bourdin



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
39

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS