Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La construction du barrage des trois Gorges est achevée
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La construction du barrage des trois Gorges est achevée

Démarrée il y a 13 ans, la construction du barrage des Trois Gorges sur le fleuve Yangtsé vient de s’achever aujourd’hui, dans la province du Hubei, au centre de la Chine. A l’image de la Chine du XXIe siècle, ce géant, le plus grand projet hydroélectrique du monde, fait tomber les records en s’étendant sur 2 309 m de long pour 185 m de haut et 28 millions de mètres cubes de béton, le tout réalisé 10 mois avant terme.

Officiellement à partir du 6 juin, le réservoir du barrage des Trois Gorges commencera à se remplir pour couvrir à terme une surface supérieure à celle de la Belgique, tandis que les 12 dernières turbines, sur les 26 que comptera l’ouvrage, vont être installées dans les deux ans à venir. A l’horizon 2008, le barrage devrait donc tourner à plein régime et produire 84,7 milliards de kilowatts/heure par an, majoritairement destinés à alimenter Shanghai et d’autres villes de l’Est à la recherche d’électricité.

S’il va domestiquer le troisième plus grand fleuve du monde, le Yangtsé, ce barrage doit permettre de prévenir les inondations, améliorer le transport fluvial et produire de l’énergie. Néanmoins, le barrage des Trois Gorges c’est également un projet très controversé, que cela soit d’un point de vue économique, environnemental ou humain.

Son coût, entre 22 et 25 milliards de dollars selon les sources, n’a cessé de dériver (+ 50% selon les Amis de la Terre). Son impact sur l’environnement, à l’instar des autres grands barrages (eutrophisation des eaux, perte de biodiversité…) promet d’être à son image : énorme. Ainsi, nombre d’écologistes et d’ingénieurs se rejoignent en estimant que le lac artificiel du barrage des Trois Gorges risque de devenir une immense flaque de pollution où s’accumuleront les déchets des villes situées en amont, la plupart ne disposant pas de véritables installations de traitements des eaux usées. Par ailleurs, une étude rendue publique en avril 2006, met en évidence que certaines zones bordant le fleuve Yangtsé se sont érodées de 4 km2 par an depuis la construction du barrage. La cause : les sédiments charriés par le fleuve sont désormais bloqués par le barrage. Cheng Zong, un expert de l’évolution fluviale à l’université Durham (Royaume Uni), estime ainsi que cette érosion massive menace la plus grande ville de Chine : Shanghai, peuplée de 15 millions d’habitants, pourtant à 900 km de là.

Long de 660 km, son réservoir a déjà nécessité le déplacement de plus de 1,3 million de personnes, 600 000 restants encore à déplacer. La mise en eau de cette zone noiera 13 villes et 4 500 villages, parmi lesquels habitaient des familles qui ont parfois été ‘déplacées’ à la matraque et au bulldozer, refusant de quitter leur maison par crainte de ne pas être relogées.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
119

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS