Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La Bulgarie abandonne un projet de centrale nucléaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Bulgarie abandonne un projet de centrale nucléaire

Le 28 mars dernier, le gouvernement bulgare a officiellement annoncé l’abandon du projet controversé de centrale nucléaire de Belene, dans le nord de la Bulgarie. En 1992, le projet avait été une première fois annulé pour des raisons tant économiques qu’environnementales et sécuritaires. En effet, la centrale devait être construite dans une zone sismique, à 14 kilomètres du village de Svishtov où 120 personnes périrent en 1977 dans un tremblement de terre. Malgré cela, en 2007, la Commission européenne avait donné son accord à la construction de la centrale de Belene, alors prévue pour être opérationnelle en 2013. Elle devait s’implanter à une centaine de kilomètres de la centrale de Kozlodoui, dont seulement deux des six réacteurs étaient encore autorisés à fonctionner en 2007.

L’aval délivré par la Commission a permis au gouvernement bulgare de partir à la recherche de financements. S’intéressant aux projets internationaux controversés bénéficiant de financements de banques françaises, un rapport des Amis de la Terre paru en 2008 révélait ainsi que BNP Paribas avait octroyé un prêt de 250 millions d’euros au projet de Belene, en 2007. En novembre 2008, un communiqué d’AREVA annonçait la signature d’un accord entre le Consortium AREVA NP – Siemens Belene (CARSIB) et la société russe Atomstroyexport (ASE). Cette dernière était alors chargée de fournir deux réacteurs à eau pressurisée à l’électricien bulgare Nationalna Elektricheska Kompania (NEK) en vue de la centrale de Belene.  

En janvier 2010, la banque française décidait toutefois de mettre fin au contrat qui la liait à NEK. Dès lors, ce retrait, de même que les risques liés au projet et l’opposition générale à sa réalisation découragèrent peu à peu d’autres investisseurs potentiels.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS