Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » La 2e génération de voitures électriques arrive…
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La 2e génération de voitures électriques arrive…

La semaine dernière le salon de l’automobile de Genève a été l’occasion de faire le point sur l’évolution des constructeurs vers des solutions moins polluantes. Alors que les voitures à piles à combustible voient la date de leur commercialisation régulièrement repoussée, les grands constructeurs s’orientent principalement vers l’hybride, une solution intégrant 2 motorisations (essence et électrique), dont le bilan énergétique demeure encore très perfectible. Néanmoins, parallèlement à cette offre, les prochaines années vont très vraisemblablement marquer le vrai démarrage des motorisations 100 % électriques.

Si celles-ci ne sont pas nouvelles (1), elles n’ont jamais rencontré l’adhésion des consommateurs de par leurs contraintes d’utilisation, leur prix d’achat et leur disponibilité aléatoire. Aujourd’hui, la lutte contre le changement climatique et la pollution atmosphérique des villes aidant, plusieurs constructeurs vont de nouveau proposer des modèles spécifiquement électriques. Le premier (2) à arriver sur le marché sera le constructeur norvégien Think, dont la City doit être commercialisée dès le second trimestre de cette année dans les pays scandinaves, puis en Angleterre, Suisse, Pays-Bas et Etats-Unis. L’autonomie de cette voiture, aux standards de confort occidentaux (climatisation, airbag, direction assistée et vitres électriques, etc.), atteindra 180 km, avec une vitesse de pointe de 100 km/h. Au niveau coût, comme les autres constructeurs, Think prévoit de vendre sa voiture environ 20 000 € et de proposer le pack batterie avec divers services en location (environ 200 € mensuels).



La Think City électrique sera notamment commercialisée en 2008 dans les pays scandinaves


Fin 2009, le français Bolloré, allié à l’italien Pininfarina, devrait commercialiser ses premiers modèles électriques, tandis que Mitsubishi devrait marquer le retour des constructeurs traditionnels avec le lancement d’un véhicule électrique au Japon (avant une arrivée en Europe en 2011). En 2010, Nissan lancera à son tour une voiture électrique, mais aux USA, dans un rôle d’éclaireur du groupe Renault qui prévoit le déploiement d’une gamme électrique dans plusieurs pays, d’ici 2012 (3).

Malgré ces annonces, d’ici la fin 2010 la production de voitures électriques restera confidentielle avec une capacité de production inférieure à 100 000 véhicules/an dans les pays occidentaux et le Japon. Toutefois, le marché pourrait évoluer rapidement, un porte-parole de Renault ayant déclaré au Figaro que son groupe évaluait ‘le potentiel de ce marché entre 1,5 à 2 millions de véhicules par an’ à l’horizon 2012.

Au-delà de leur éventuel succès commercial, le développement des voitures électriques va se heurter rapidement au problème de la ressource électrique. En effet, alors que de nombreux pays sont dans une situation très tendue quant à leur aptitude à pouvoir répondre à leur demande électrique intérieure, l’arrivée de milliers de véhicules électriques va venir encore augmenter les besoins. Ainsi, la croissance du parc automobile électrique ne pourra se faire que simultanément à la mise en service de nouvelles centrales nucléaires et thermiques (gaz et charbon) pour répondre à la hausse de la consommation électrique. D’autre part, la fabrication de batteries en nombre va rapidement être confrontée à la problématique de la ressource minière. Sans avancée technologique majeure, le véhicule électrique ne pourra donc jamais faire l’objet d’une fabrication de masse (en 2006 au niveau mondial, près de 70 millions de véhicules sont sortis des usines).

Pascal Farcy
Photos © Think

1- La première voiture à avoir atteint les 100 km/h était ‘La Jamais contente’ à motorisation électrique, en 1899.

2- Au niveau des grandes flottes, il convient de citer la SVE (Société des véhicules électriques, des groupes Dassault et Heuliez) qui fournit la motorisation hybride à prédominance électrique de certaines Renault Kangoo utilisées par La Poste et EDF, entre autres.

3- Le constructeur français lancera un modèle électrique en Israël, d’ici 3 ans.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Lea
11 mars 2008 - 0 h 00 min

Bonjour,
Ne connaissant pas trop le sujet j’aimerais savoir quel est le problème de la ressource sur les batteries ?
cf : « va rapidement être confrontée à la problématique de la ressource minière. »
De quel minerai s’agit-il ?
Merci d’avance
Lea


smile17
29 mars 2008 - 0 h 00 min

LEA,
les batteries utilisent des métaux pour la fabrication de leurs électrodes :étain/plomb pour les anciennes , cadmium/nickel pour les récentes et bien d’autre pour les ni/mh nickel+autre métaux plus rares ,lithium+autres pour les li-on dernier cri qui triple la capacité des batteries (voir définitions des matériaux sur wikipédia)
l’extraction ,la purification et mise en oeuvre de ces batteries nécessites beaucoup d’énergie consommée à fabriquer des batteries (et le système se mord la queue !)
le but final de tout ça signifie que les constructeurs cherchent des solutions pour remplacer nos sacro-saintes bagnoles à hydrocarbures par d’autre solution +/- équivalentes pour continuer à nous placer de la pub > des crédits > des taxes > des pièces de rechange et surtout nous rendre captifs par abonnement comme pour le téléphone (portable ou pas ) la Télé ,l’actionariat pour certains , le net ,sans que personne ne cherche à remettre en cause son mode de déplacement : reste que le VELOCYPEDE ! pour ceux qui sont en forme !
Marcel



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
71

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS